Actualités

Guinée-Bissau : Les ressortissants guinéens, victimes d’une escroquerie de la part de deux jeunes

Les faits se sont déroulés ce lundi 11 juillet à Bissau, la capitale.

Deux jeunes guinéens se faisant passer pour des stagiaires en service au ministère des guinéens de l’étranger, du nom de Kémoko Sylla, matricule 37532080785 et Mme Condé Fatouma Barry, matricule 58077671438,  en réalité tous étudiants à l’Université de Sonfonia, se sont présentés à des ressortissants guinéens, comme mandatés par leur université en collaboration  avec le ministère des guinéens de l’étranger, pour un incroyable enrôlement de leurs compatriotes vivant en terre africaine de Guinée Bissau.

Pour vendre leur arnaque, les deux étudiants, expliquent que l’opération vise à faire établir, pour tous leurs concitoyens vivant dans ce pays, des cartes d’identité nationale.

Ils expliquent qu’à leur retour sur Conakry, les cartes d’identité seront confectionnées et expédiées aux autorités consulaires guinéennes, pour être remises aux demandeurs.

Le problème, est que d’une part, il n’existe plus de ministère des guinéens de l’Etranger, raboté désormais à sa plus pauvre expression, et d’autre part, les autorités consulaires de Guinée à Bissau, n’étaient nullement au courant de cette fameuse opération d’enrôlement.

C’est ainsi que la manœuvre a été vite déjouée par la représentation diplomatique guinéenne. Qui ne tardera point à déceler des failles criardes dans de supposés documents administratifs présentés par les deux arnaqueurs.

Des documents administratifs, remplis de fautes, sans cachet ni signature, toute chose qui conduira la représentation diplomatique guinéenne, à les éconduire, purement et simplement.

A l’absence du président du bureau des ressortissants guinéens, en déplacement sur Dakar, c’est son adjoint, Djégo qui a reçu les deux jeunes, et qui a mordu à leur hameçon.

Avant que l’entourloupette ne soit découverte, lui et d’autres compatriotes, s’étaient fait enrôler par eux, moyennant une somme variant entre 3.000 et 4.000 FCA.

Les deux jeunes étudiants, après avoir identifié les candidats à cet incroyable enrôlement, prenaient leurs photos à l’aide d’un téléphone portable android.

A la question de savoir si l’ambassadeur de Guinée, a été saisi de l’arrivée et du travail de ces étonnants ‘’ missionnaires’’, débarqués de Conakry, sa réponse a été sans ambages : ‘’aucune information ou consigne venue de la hiérarchie’’.
Mouctar Diallo depuis Bissau

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top