Actualités

Accusé de vouloir déstabiliser Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo répond

Opposition

L’opposition républicaine en conférence de presse

Moins de 24 heures après avoir été accusé par le parti au pouvoir de vouloir organiser un coup d’Etat, le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) brise le silence et répond aux accusations proférées par le bureau politique national du RPG arc-en-ciel.

 A la faveur de la conférence de presse organisée par l’opposition républicaine ce jeudi 14 juillet à Coleya, Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition a dit ce qu’il pensait des accusations « graves » formulées contre lui hier mercredi au siège national du RPG arc-en-ciel à Gbessia.

En réaction à cette déclaration, Cellou Dalein Diallo a estimé que ces accusations ne sont que « le résultat d’une panique et le retour de certaines habitudes comme l’utilisation du complot pour intimider et réprimer les opposants ».

Il a indiqué que l’opposition est républicaine et qu’elle tiendra des marches pacifiques.  » Nous avons tenu à mettre républicaine puisque nous allons être une opposition dans le respect des lois de la République, dans le respect des règles et des procédures », a ajouté le président de l’UFDG, rejetant ainsi des propos du RPG arc-en-ciel qui l’accusent de vouloir déstabiliser l’actuel président de la république.

 Dans le discours de Matoto, incriminé dans la déclaration du RPG arc-en-ciel, le chef de file de l’opposition guinéenne a rappelé qu’il a insisté sur le caractère pacifique de la manifestation.  » J’ai invité tous les militants et sympathisants de l’UFDG qui étaient là à faire preuve de retenu et de discipline « , se justifie Cellou Dalein Diallo.

 Parlant de la marche de l’opposition, prévue le 04 août prochain, Cellou Dalein Diallo et ses pairs informeront les autorités municipales sur l’endroit et l’itinéraire qui seront empruntés à cet effet. Toutefois, le patron de la première formation de l’opposition guinéenne a souligné que sur initiative du député Jean marc Telliano, une mise en accusation du président Alpha Condé a été préparée et déposée au bureau de l’Assemblée nationale.

« Si le Président viole la constitution, on doit le mettre en accusation », dira Cellou Dalein Diallo, entouré d’autres leaders de l’opposition comme Aboubacar Sylla , Mouctar Diallo et Alhousseny Makanéra Kaké le « le nouvel arrivant ».

 Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top