A LA UNE

Labé/Occupation anrachique de la voie publique : les autorités communales dans une nouvelle bataille contre les occupants

mairie_labeLa délégation spéciale de Labé est dans une opération consistant à faire libérer les artères publiques du centre-ville et le marché central en particulier.

Cette opération de déguerpissement a été entamée hier, jeudi 14 juillet, par quelques membres de la délégation spéciale.

Pour réussir l’opération, les services de sécurité ont été impliqués. Le commandant Alexis Lélano du commissariat central de police  de Labé promet une action continue. «Par rapport aux dispositions prises avant et aujourd’hui, il y a de la différence, cette fois les instructions données par le président de la délégation spéciale sont claires, et donc nous passons directement en action et il n’y aura pas de rupture», a dit l’officier.

Pour sa part, Aliou Laly Diallo, conseiller du président de la délégation spéciale, précise : « pour le moment on souhaiterait se passer de tout commentaire parce qu’on avait entamé cette mesure mais finalement les gens sont revenus occuper les rues.  Je rappelle qu’il a fallu qu’on fasse de l’humanisme sinon c’est depuis le mois de ramadan qu’on a voulu dégager les gens mais nous avons décidé d’attendre la fin du ramadan et cette fois-ci toutes les dispositions nécessaires sont prises et nous demandons par la même occasion aux citoyens de rallier les autres marchés qui ne sont pas encore pleins, comme le marché de Daka, Dianyabhé, Thiaghé, pour laisser la rue car elle est faite pour la circulation et non pour vendre.  Et ça nous n’allons pas reculer».

Tely Diallo est l’administrateur  du marché central : «cette fois-ci ce n’est pas comme le passé et les services de sécurité aussi sont motivés et nous sommes très ravis. Déjà vous voyez que le terrain est propre, dans le marché yenguema il y a beaucoup de place et donc je demande à toutes les vendeuses de réintégrer l’intérieur du marché c’est une ordonnance de la commune. Quant aux taxi-motos, ils auront leur lieu de stationnement», a-t-il déclaré.

L’occupation anarchique de la voie publique est une problématique inquiétante dans la ville de Labé.

Alhassan Djigue Diallo correspondant demosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top