A LA UNE

Conakry: La protection sociale en Guinée au coeur d’une rencontre

Sanaba

Au centre, Sanaba Kaba, ministre en charge de l’Action Sociale

Un atelier portant sur la restitution du volet non contributif de la Politique Nationale  de Protection Sociale en Guinée, s’est tenu ce lundi 18 juillet dans un complexe hôtelier de Conakry. Cette rencontre a connu la participation de représentants de plusieurs organismes internationaux ainsi que de certaines institutions nationales.

La restitution de ce volet visant à doter la Guinée d’une politique nationale de protection sociale, élaborée par des experts de la Banque mondiale, a donc été officiellement lancée par Sanaba Kaba, ministre de l’Action Sociale, de la Protection Féminine et de l’Enfance.

Dans son discours d’ouverture, Sanaba Kaba a  d’abord salué l’action qui a été entreprise par les partenaires techniques et financiers ayant permis la restitution de ce volet. Elle a souligné l’importance du présent atelier qui constitue un atout pour la Guinée. « Notre pays, la République de Guinée, cherche à se prémunir contre les inégalités socio-politiques et l’injustice sociale dont sont souvent victimes les populations vulnérables et celles stigmatisées suite à des fléaux ou épidémies », a-t-elle déclaré.

Puis, elle rappèlera que seulement six pour cent (6%) de la population guinéenne bénéficie de nos jours du régime de protection sociale. Pour parvenir à résoudre ce déficit, elle a sollicité le soutien des  différents partenaires.

L’appel de la patronne du département en charge de l’Action Sociale a été bien accueillie chez les partenaires techniques et financiers. Le Bureau International du Travail (BIT), la Banque Mondiale (BM), et L’Unicef ont fait part de leur volonté d’accompagner la Guinée dans sa recherche du bien être social.

La Banque Mondiale qui finance les filets sociaux à hauteur de vingt cinq millions de dollars était représentée par madame Fanta Touré, spécialiste de l’action sociale au sein de cette institution.

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top