A LA UNE

Alpha Condé au sortir d’une audience avec une délégation de L’UE sur les énergies renouvelables : « Je suis sûr que ça ne sera pas des promesses en l’air»

alpha_sekoutoureya

Comme on le sait, l’Afrique entreprend un important projet de développement des énergies renouvelable. Engagé à mener à bien la mission qui lui a été confiée, relativement à cette initiative, le chef de l’Etat, Président du conseil d’administration d’un fonds africain destiné à financer ce projet, a reçu en audience ce lundi,  une délégation de l’Union européenne.

Cette délégation était  composée de Felice Zaccheo, chef adjoint de l’unité Energie durable et changement climatique, et  Stéphano Manservisi, Directeur Général du département Coopération internationale et développement.

Cette délégation a exprimé au Président Alpha Condé, l’engagement de  l’institution européenne, à honorer ses promesses de financement dudit projet.

«Je suis sûr que ça ne sera pas des promesses en l’air »,  a rassuré Alpha Condé. « Vous avez vu, on en a parlé à la dernière assemblée générale de l’union africaine au Rwanda. Moins d’une semaine après, je reçois cette délégation importante de l’Union européenne», ajoutera-t-il.

Estimé à plus de trois (3) milliards d’investissement par an en marge du sommet de la COP21, tenue en fin d’année  2015 à Paris, ce projet vise à doter l’Afrique d’une alternative aux énergies qui dégradent l’environnent,  qui sont principalement le thermique et le nucléaire.

Appliquer cette initiative dans des pays à fort besoin énergétique pour leur développement qui ne pourrait être  exclusivement résolu par des énergies renouvelables,  risque  d’être  un véritable handicap pour sa réalisation, soutiennent des observateurs.

Le patron de Sekhoutoureya lève alors toute équivoque. «Ce n’est pas pour aller tout de suite aux énergies renouvelables, ça va être fait progressivement. Pour le moment nous privilégions le mixte», dit-il.

Il reste à savoir à quand la libération des fonds en faveur de la réalisation de ce projet très ambitieux. Pour le moment, ni Alpha Condé, encore moins le partenaire européen n’a de réponse pour les supposés ou réels bénéficiaires.

Au-delà de leur optimisme, ils demandent une grande dose de patience aux bénéficiaires, certainement pour éviter de continuer à enrichir la même oligarchie.

ML Cissé

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top