A LA UNE

Malick Sankhon accuse : « Aboubacar Sylla, c’est eux qui ont revendu nos usines »

Malic Sankhon

Malick Sankhon

Le RPG arc-en-ciel a procédé au lancement d’une série de manifestations qu’il entend organiser dans les cinq communes de Conakry. Ces manifestations ont débuté par un meeting hier, dimanche 24 juillet au stade  Kabinet Kouyaté de Matoto.

Plusieurs membres du bureau politique national du parti au pouvoir, mais aussi des responsables des partis allies et des mouvements de soutien ont pris part à cette mobilisation à laquelle ont assisté plusieurs les militants du RPG arc-en-ciel à la base.

Plusieurs responsables du parti présidentiel ont pris la parole pour obtenir la confiance de leurs supporters et ont, dans la même logique, jeté des pierres dans le jardin de l’opposition dite républicaine. Malick Sankhon, membre du RPG arc-en-ciel et patron d’un mouvement de soutien au président Alpha Condé, la CRAC, n’est pas resté en marge de ces invectives à l’endroit des opposants politiques de leu Pr. Alpha Condé.

S’exprimant dans une langue du pays, Malick Sankhon, également Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), a indexé Aboubacar Sylla, le porte-parole de l’opposition dite républicaine, comme étant un des bradeurs de certaines unités industrielles de la Guinée. « Aboubacar Sylla, c’est eux qui ont revendu nos usines », accuse Malick Sankhon qui pense que le leader de l’UFC n’est pas la personne la mieux indiquée pour parler de la gestion de la gouvernance en Guinée.

Plus loin, le directeur de la CNSS a laissé entendre que s’il y a un voleur à traquer en Guinée, c’est sera Aboubacar Sylla qu’il qualifie d’ailleurs de « premier voleur ».

« En Guinée, nous, nous ne sommes pas venus en « arriver-payer ». Nous sommes nés ici à Conakry », dira-t-il.

Bangaly Kourouma

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top