Actualités

Manifs de l’opposition : « le danger est là… », déclare un responsable du RPG

RPG matotoConformément à la déclaration du  secrétaire permanent du bureau politique, samedi dernier, des militants et sympathisants du parti au pouvoir ainsi que ceux de partis alliés, ont tenu un meeting hier, dimanche 24 juillet 2016 au stade Kabinet Kouyaté de Matoto.

Sur les lèvres des responsables du parti présidentiel, c’est la solidarité et la mobilisation des militants qui sont avancées pour expliquer cette rencontre qui avait pourtant été annulée au paravent.

Mais dans les discours des différents intervenants qui se sont succédé sur la tribune, la marche de l’opposition républicaine occupait une place de choix. Souleymane Camara, le porte-parole des sections RPG arc-en-ciel de Conakry a lancé ceci: « militants, sympathisants du RPG arc-en-ciel, soyons vigilants car, le danger est là, menaçant. Des politiciens égoïstes, ethnocentriques et régionalistes de tout acabit, n’attendent que le dernier moment pour troubler l’ordre public avec des discours mensongers, des marches sans fondement pour distraire le peuple ». Il a ensuite appelé l’ensemble des militants du RPG arc-en-ciel « à refuser les discours de la diversion et à lutter contre l’ethnocentrisme ».

Nantou Cherif, la coordinatrice du RPG, est allée dans le même sens que son prédécesseur. Apres avoir invité les militants à continuer la mobilisation, elle a mis en garde les personnes qu’elle soupçonne de vouloir ébranler le parti au pouvoir. « Il y a des gens qui ont pensé qu’ils allaient déstabiliser le RPG, ils se trompent. Nous sommes-là et nous sommes bien présents », a t-elle indiqué.

Poursuivant son intervention, la coordinatrice du RPG arc-en-ciel est revenue sur la déclaration de son parti qui accuse le leader de l’UFDG de vouloir fomenter un coup d’Etat contre Alpha Condé.

« Quand quelqu’un dit, mobilisez-vous, nous allons chasser Alpha Condé du pouvoir. De quelle manière ils vont le faire? Est ce que c’est par le vote ou c’est par la rue? Si c’est par la rue, cela s’appelle coup d’Etat », affirme Nantou Cherif devant des militants venus massivement.

Bangaly Kourouma

 

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. A. Wurie

    25 juillet 2016 at 16 h 06 min

    Devant des militants venus massivement ? ou ? a matot ? hier ? mr. Bangaly Kourouma il faux revoir les image.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top