Actualités

Hivernage/Calvaire des populations : Les Travaux publics et l’aménagement du territoire sont-ils un malheur pour ce pays? (Constat)

Visiblement la Guinée, reste le pays qui fait le plus de surplace dans la sous-région.

Au-delà de la déception des populations face au triste visage qu’affiche leur capitale Conakry, qui ressemble à une grosse poubelle du continent, les domaines des travaux publics et de l’aménagement du territoire, sont l’illustration de toute l’anarchie qui règne en maître dans le pays.

Cela s’explique avant tout et sans nul doute, par le fait que les départements ministériels qui doivent porter des projets, avoir la capacité de trouver des  réponses à court, moyen et long terme aux défis, ont eu à leurs têtes, année après année, des ministres incapables, sans vision, ni leadership.

La saison pluvieuse en Guinée, a toujours été l’indicateur et l’étalon de mesure de cette réalité digne du moyen âge.

Depuis six ans, la situation va de mal en pis. Ainsi on se demande où est passé le miracle qui devrait se produire entre temps, sous le changement prôné par les dirigeants de l’heure.

Les constructions anarchiques se font de plus en plus belles, sous l’œil complice des responsables de ces secteurs qui empochent de l’argent pour fermer les yeux dessus, ou pour arranger un tel ou tel parent.

Les marchés des travaux publics sont passés sans que les moindres normes en la matière, ne soient respectées par les exécutants,  sous un silence monacal des responsables publics.

Les cris des populations à la base, ne sont pas écoutées, et chaque saison pluvieuse vient avec son cortège de sinistrés.

L’exemple d’un petit pont, dans la commune de Ratoma, qui sépare Lambanyi de yattaha, est illustratif, comme vous pouvez le constater sur l’image.

Une route empruntée par les tous hauts cadres du pays, les membres du gouvernement, le président de la République.

Mais allez y jeter un coup quand il pleut. Les pauvres gens qui les ont élus nagent dans l’eau sale pour rejoindre la maison, pendant qu’eux, dans leurs 4×4 rutilantes, traversent tranquillement.

Que dire d’autres dégâts causés par les premières pluies de cette année 2016, des maisons écroulées par-ci, des cas de morts par-là.

Pendant ce temps, les actuels ministres des TP et de l’aménagement du territoire, semblent insensibles à tout cela.

Alors que les pluies récentes ont fait six morts, ils n’ont montré aucun signe de sympathie, aucune déclaration non plus.

Pire, depuis six mois qu’ils occupent ces deux secteurs, aucune communication, aucun plan stratégique de sortie d’anarchie.

C’est dire combien un mini remaniement ministériel s’impose pour mettre les hommes qu’il faut aux postes qu’il faut.
Pauvres de nous…
Mamadou Oury DIALLO mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

3 Commentaires

3 Comments

  1. Bangoura

    28 juillet 2016 at 0 h 17 min

    C’est toujours les memes accusations gratuites pour le simple plaisir d’animer la galerie.Monsieur le soi-disant journaliste,avez-vous été á Abidjan pendant la saison pluvieuse? Mais c’est la meme désolation.Vous etes mal informé dans ce cas,vous allez obligatoirement nous désinformer.Vraiment yako la guinée mais c’est ça aussi le journalisme sur le site mosaiqueguinée

    • Mamadou Oury Diallo

      28 juillet 2016 at 8 h 23 min

      Au lieu de te cacher derrière un Pti nom. Il faut sortir ta tête pour qu’on la voie un peu. Je verrai si t’es a la hauteur

  2. Bangoura

    28 juillet 2016 at 10 h 36 min

    Mamadou Oury Diallo,tu n’es qu’un journaliste-militant or tu es censé de respecter le code professionnel de ton métier,hélas! Ce code est toujours ignoré sur ce site mais c’est ça aussi le journalisme sur mosaiqueguinée.Yako ma guinée

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top