A LA UNE

Réconciliation nationale : l’archevêque de Conakry fait des confidences et lance un appel aux députés

Vincent KouliDans le cadre du processus de réconciliation nationale en Guinée, les députés suivent depuis mardi 26 juillet 2016 à Kindia, un séminaire de formation et de plaidoyer sur les concepts clés des droits de l’homme. Les travaux de la troisième journée ont été marqués par la communication du Co-président de la Commission Provisoire de Réflexion sur la Réconciliation Nationale, mon seigneur Vincent Koulibaly, a constaté sur place l’envoyé spécial de Mosaiqueguinee.com.

L’ archevêque de Conakry a tout d’abord rappelé aux députés, comment il a été choisi avec le premier imam de Conakry par le Président de la République,  pour co-présider cette commission. « C’était un dimanche, je me préparais pour  la cathédrale, le Président m’a appelé, qu’il voulait me rencontrer avec mon collègue le premier imam. Je lui ai dis que je vais à l’église, qu’après, j’irai le voir. Il m’a répondu que c’était urgent, que je pourrais aller à l’église après, puisque c’est juste à côté. C’est ainsi que je me suis rendu au palais . Le Président nous a dit qu’il voulait nous charger d’aller demander aux guinéens ce qu’ils veulent pour la réconciliation nationale. Il nous a dit: Je ne compte que sur vous, on ne me dit pas la vérité. Même sur mes décrets on m’a souvent menti. » On n’avait résisté d’abord, mais on n’a fini par accepter parce que c’était un appel de l’Etat », a expliqué ce religieux.

Face à une assemblée attentive, l’archevêque a ensuite indiqué que les Guinéens veulent bien aller vers la réconciliation nationale. « Les guineens sont déterminés à aller vers la réconciliation nationale. Mais ils ont privilégié aussi de connaître la vérité. C’est quand la vérité est connue que le pardon va être accordé.  Pour se faire, vous devrez voter des lois pour mettre en place une commission vérité »,  a t-il exhorté aux députés.

Pour finir, le chef religieux a invité les élus du peuple à dépasser leurs fonctions de législateur et de contrôleur de l’action gouvernementale, pour être des acteurs du processus de  réconciliation nationale.

« Vous êtes les représentants du peuple, vous devrez continuer à sensibiliser le peuple pour que ce travail puisse porter des fruits et que la réconciliation nationale soit une réalité dans notre pays » a t-il souhaité.

Pierre Guilao pour mosaiqueguinee

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top