A LA UNE

La feuille de route du département, les difficultés de financement, les frustrations de l’UE, les perspectives : La Ministre des TP se dévoile

Hadja Oumou Ministre tpCela paraissait anecdotique, tant par la volonté soudaine et non innocente, de la Ministre des Transports Publics, Hadja Oumou Camara, de briser le silence, que par la qualité de sa prestation lors d’un débat où elle était l’invitée à la télévision nationale.

Un débat d’une heure au cours duquel la nouvelle patronne des TP a presque tout  dit concernant son département. Pour elle, sa feuille de route est la finition des routes et ponts d’importance capitale pour les usagers qui sont entre autres : la 2×2  Km36-coyah, la route de Mandiana , le pont de Kk sur la nationale Conakry-Kindia, la route Kankan-Kissidou-Gueckedou, le « rafistolage » de la route Kouroussa-Dabola.

Hadja Oumou Camara pour atteindre ces cet objectifs à lui assignés, est totalement confiante. Les difficultés, il y en a  et elles sont structurelles. D’après la ministre, ces difficultés résident dans le mode de passation des marchés, caractérisé par les difficultés de décaissement en faveur des entreprises, a-t-elle conclu.

Au sujet de la décision de l’UE de s’abstenir de financer des projets de construction de routes en Guinée, la ministre précise: «c’est vrai que l’Union européenne a décidé de ne plus financer un certain nombre de projet, ce à cause des surcharges de véhicules. Pour ça, le département est entrain de faire des efforts . Il faut préciser que cette décision ne concerne pas les routes internationales… »

En dépit de toutes les difficultés auxquelles est confronté son ministère, et qu’elle a su expliquer, la ministre compte les surmonter en procédant à des réformes. Et pour ça, Hadja Oumou Camara, dit pouvoir compter sur le soutien du Président de la République.

LM Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top