Actualités

Affaire Asperbras : Papa Koly ironise les accusations de la mouvance et enfonce de nouveau Alpha Condé.

papakoly_dadisDécidément, le dossier des 100MW de la société brésilienne d’Asperbras continue  d’alimenter la chronique en Guinée.  Après la révélation faite par l’ancien Ministre d’Etat à l’Energie, balayant d’un revers  de main toute implication du fils du Président dans le dossier, tout en plaçant le curseur de la responsabilité au niveau du patron lui-même, qui d’après lui aurait cédé à un parrainage de la société par son ami président du Congo Denis Sassou Nguesso, c’était autour de la mouvance de monter au créneau samedi derbnier. Les responsables du RPG arc-en-ciel ont aspergé la presse de documents qu’ils estiment accablants pour Papa Koly Kourouma.

Ce dernier ne semble inquiété encore moins perturbé par ce coup de « communication » mené contre lui par le parti au pouvoir. «Je ne réponds pas à une attaque faite contre moi dans le siège d’un parti ,car là-bas il est permis de mentir pour que les militants applaudissent», a ironisé d’entrée le Président du GRUP chez nos confrères de Djigui Fm.

Par ailleurs, l’ancien collaborateur du Président de la République maintient ses propos et ajoute: «je maintiens que c’est Denis Sassou NGUESSO qui a introdui Asperbras en Guinée. La société était venue en Guinée pour autre chose. Ils sont venus me présenter un jour au bureau la société en me disant que c’est le Président qui me l’envoie. Après mes analyses et enquêtes, j’ai fait remarquer au Président que la société n’a pas la qualité pour le travail à faire, mais en vain…. ».

Plus loin, l’ancien Ministre de l’énergie dit plus grave: « la société turque qu’on a recrutée, avec laquelle on s’est séparé plus tard pour non respect de ses engagements contractuels, n’avait pas soumissionné au départ pour l’appel d’offre. C’est lors d’une des missions du Président à l’étranger qu’il à rencontré cette société et c’est ainsi qu’il est tombé sous le charme de la société et me l’a envoyée. Je leur ai demandé d’acheter le cahier de charge et de soumissionner. Avant même l’ouverture des plis, la société se trouvait à sekhoutoureya entrain de négocier le contrat. Et là aussi j’ai émis des réserves sur la capacité de la société à bien faire le travail… »

«Dans tous les cas ,le Président de la République est coupable de tous ce grand gâchis lié à l’achat de ces 100mw, sinon il allait commanditer un audit pour punir les coupables», se lassent des observateurs.

ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top