Actualités

Des rapatriés guinéens de Libye, remontés contre l’O.I.M-Guinée et le ministre Moustapha Naite

Ils sont 172 jeunes guinéens qui s’étaient lancés dans l’aventure par voie de clandestinité pour point d’arrivée, l’Europe.

Durant leur escale libyenne comme beaucoup d’autres le font avant la traversée de la mer, ils ont  été interceptés et interpellés par les autorités libyennes en collaboration avec l’OIM-Libye avant d’être volontairement rapatriés sur Conakry.

Selon Abdoulaye TRAORÉ,  porte-parole du groupe, ils ont rempli des formulaires en Libye, qui les assurait non seulement des frais de transport équivalant à 50 dollars chacun une fois à l’aéroport de Conakry, puis un indemnisation leur permettant de reprendre leurs différentes activités d’avant.

Les rapatriés de Libye, accusent non seulement le point focal de l’OIM-Libye de mensonge et de manipulation, également le Bureau OIM-Guinée d’avoir inéquitablement partagé les frais de transport en faveur de 20 personnes parmi les 172.

Ils accusent également l’OIM d’accorder au même nombre de 20 personnes, la possibilité d’avoir l’indemnité de 1000 dollars chacune, sous prétexte que celles-là, sont les plus vulnérables parmi eux.

Plus loin, révèle Abdoulaye Traoré, face à cette situation, certains parmi eux, se sont encore retournés car se disant trahis pour promesses non tenues de la part de l’OIM.

Puis, il dit être désespéré par l’attitude du ministre de la jeunesse Moustapha Naite, qu’ils n’arrivent toujours pas à rencontrer depuis deux semaines.

Pourtant, à l’en croire, ce dernier leur aurait promis son soutien pour régler leur problème.

Nous y reviendrons

Mamadou Oury DIALLO mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top