wp-1470168316352.jpgL’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Gouvernement guinéen à travers le Ministère du Plan et de la Coopération Internationale ont signé le 1er août 2016, deux accords de partenariat en faveur des secteurs de l’agriculture, l’élevage et la pêche.

La première convention de financement porte sur une « Assistance Préparatoire au Recensement National de l’Agriculture et de l’Elevage (RNAE) » à concurrence de 385.000 USD et la seconde sur l’«Assistance technique pour la formulation de stratégies et de plans d’action nationaux pour améliorer la conformité avec l’Accord relatif aux mesures du ressort de l’État du port » pour un montant de 500 000 USD devant profiter à 14 Etats membres dont la Guinée.

Le Recensement National de l’Agriculture et de l’Elevage vise à créer les conditions nécessaires pour la réalisation d’une opération statistique de grande envergure, permettant  à la Guinée d’être non seulement au rendez-vous du Programme Mondial de Recensement de l’Agriculture en 2020  tel que préconisé par la FAO,  mais aussi, de contribuer à un meilleur pilotage et suivi des objectifs du plan national de développement agricole (PNDA).

Quant au projet sur la formulation de stratégies et de plans d’action nationaux pour lutter contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée,  il va apporter une assistance technique aux pays à faible revenu signataires de l’accord. Le projet contribuera à: la réalisation d’un diagnostic de la situation actuelle, la définition des besoins des pays et la formulation de stratégies et plans d’action connexes. Ce qui permettra à terme, d’améliorer la gestion et la gouvernance des pêches et lutter ainsi plus efficacement contre la pêche illicite non déclarée, et non réglementée.

Pour le Représentant de la FAO en Guinée Isaias Angue Obama, « ces deux conventions de la FAO permettront d’actualiser les données structurelles sur le monde rural principalement dans les sous-secteurs de l’agriculture et de l’élevage et ce, en liaison directe avec les questions de pauvreté et de sécurité alimentaire. Ils permettront pour le secteur de la pêche de contribuer à l’amélioration de la gestion et de la gouvernance afin de lutter plus efficacement contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée ».

La Ministre du Plan et de la coopération internationale Mme Mama Kanny Diallo a mis l’occasion à profit pour réitérer « la haute appréciation et la profonde gratitude de son Excellence le Président de la République, du Premier ministre et du peuple de Guinée pour l’appui précieux que la FAO ne cesse d’apporter à la Guinée ».

Les bénéficiaires cibles de ce Recensement de l’Agriculture et de l’Elevage, ce sont les communautés rurales  représentant près de 80% de la population guinéenne. Il permettra aux  utilisateurs et aux acteurs du développement de même qu’aux collectivités locales, aux institutions et organismes publics, parapublics, privés, et ONG, de disposer en temps réel, de données fiables et actualisées sur les secteurs de l’élevage et de l’agriculture. Ainsi, les tâches de programmation, de planification et de suivi des actions de développement en milieu rural seront facilitées et améliorées.

L’assistance de la FAO, dans le domaine de la pêche, permettra au personnel du ministère de la pêche de l’aquaculture et de l’économie maritime de bénéficier d’un appui technique pour la réalisation d’un bilan du contexte actuel et des besoins du pays, ainsi que la formulation de stratégies et plans d’action connexes. Elle constituera aussi, un avantage pour les pêcheurs légitimes et les communautés côtières dont la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance dépendent de la durabilité de stocks de poissons locaux et partagés.
René Ifono

Consultant en Communication

Représentation de la FAO en Guinée

(+224) 622 96 25 60 / (+224) 666 99 99 98

rene.ifono@fao.org

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top