ousmane_gaoual_diallo

Pour t’avoir vu naître et grandir au confluent de la Tominé et de la Komba qui font le Koliba, connaissant donc bien tes parents, je t’apporte tout mon soutien dans ces épreuves d’injustices, de la dictature de Alpha Condé. Dire que tu es le fils de ton père, c’est peu dire. Car tu l’es au propre et au figuré. Et je n’ai pas besoin d’aller loin juste à Gadha Tominé ou à Bassanto pour me souvenir de la témérité du maire Saidou, ton père qui comptait dans ce microsome politique de l’époque avec elhadj Amadou Binany, N’faly Keita, Dansa Kanté, Boubacar et Alpha Saliou Koumbia, elhadj Abdoul Kakony, elhadj Mamadou Lekkol. c’est dire que Ousmane Gaoual a tété le courage et la bravoure à la bonne barbe. Celle de maire Saidou et défend la vérité et la justice.
ce dont Alpha Condé ne peut s’accommoder , malgré une vie passée chez les Blancs et une lutte politique de plusieurs années. C’est un dictateur stalinien qui ne supporte pas le débat, la contradiction que les Guinéens découvrent, surpris et qui comprennent aisément aujourd’hui pourquoi l’homme n’a jamais accepté de travailler avec les régimesprécédents. Il cachait en fait ses lacunes, son incapacité et son incompétence à gérer un pays, à gouverner des hommes et a consolider une nation.
C’est pourquoi, face à toutes ses tares et devant la prise de conscience des Guinéens , face au péril auquel ils sont exposés, Alpha Condé à choisi de sévir en tuant, en pillant, en confisquant les libertés individuelles et collectives en mettant le pays en coupe réglée pour tout dire imposer une dictature féroce en s’appuyant sur des suppôts comme Malick Sankhon, Bantama Sow, Hady Barry et tant d’autres qui se font voix pour plaire au prince en se servant de la justice pour réprimer les adversaires et protéger les bourreaux.
Une justice à deux vitesses qui est elle même injustice. 70 morts, des centaines de blessés, des handicapés à vie, des boutiques et magasins vandalisés, la justice ne lève pas le petit doigt. La chasse à l’homme en Haute Guinée suivie d’expropriation de biens et de brûlés vifs appartenant tous à la même communauté, Alpha Condé a d’autres chats à fouetter . Des prisonniers sont extraits de la prison de Kouroussa et tués, la justice n’est pas au courant. De même que tous les discours haineux tenus tous les jours par les responsables du RPG, on trouve cela normal.
Les chevaliers de la république, la milice de Malick Sankhon attaquent en plein jour le domicile de Cellou Dalein. Pas un mot du pouvoir. Ousmane Kaba a traité Alpha Condé de « soulard » au cours d’une réunion à Kankan. Le procureur n’a rien entendu. Le colonel Issa Camara et ses hommes tuent, blessent et pillent les paisibles populations de Mali et se promène avec cortège à Conakry. Allez chercher le procureur, il vous dira qu’il n’est pas courant. Mais il est bien à son poste quand il s’agit de tordre le cou à la vérité et à la justice, quand il s’agit de Ousmane Gaoual, ce pourfendeur de la mal gouvernance de Alpha Condé, de la dictature qu’il veut instaurer en Guinée. En fait, Ousmane Gaoual trouble le sommeil de Alpha Condé, surtout quand l’atmosphère suffocante du pays semble préfigurer d’une ambiance de fin de règne dont le peuple de Guinée sera le maître d’oeuvre. Infailliblement, inéluctablement.
Ousmane Gaoual est prêt à tout. C’est un héros que les Guineens portent en triomphe et en estime et déjà des banderoles anti Alpha Condé ont été affichées à Kaloum, au lendemain même du refus du pouvoir de laisser l’opposition tenir son assemblée générale ordinaire.Des signes et des symboles qui ne trompent pas et qui devaient faire prendre conscience à Alpha Condé de vivre la vie des Guinéens au lieu de passer son temps à faire le tour du monde sans convaincre pas un investisseur à venir chez nous, oubliant que dans le village planétaire d’aujourd’hui, on ne peut pas tromper le partenaire qui fait de la stabilité politique un gage de sa présence et des financements dans un pays.
Ousmane Gaoual, mon fils, mon frère Kaldouyanké de pur sang, descendant de Thierno Mamadou Cellou dit Karamoko Alpha Mo Labé, à travers l’un de ses neuf fils, Thierno Souleymane de Popodara dont dépend Sombili, le village où le Waliou Thierno Aliou Bhoubha N’diyan fit ses classes chez Thierno Doura Sombili. Sombili dont est originaire l’aristocratie régnante du Kinsi Koté dont Kakony est le chef lieu avec l’instituteur pondéré Alpha Ousmane Kakony, père de Mongo et de Barou.
Ousmane Gaoual, ceux qui te combattent, Alpha Condé en tête, ont le complexe de ne pas te valoir. Car le Kinsi Koté, province de l’ouest du diwal de Labé comme Kadé Bowé, Leymayo, Singueti, Binany N’dama et N’gabou,est une terre de foi de courage et de grandeur.
Ousmane Gaoual, tu es descendant de Alpha Yaya Diallo et d’autres qui te combattent au Fouta et ailleurs, ne t’atteignent pas à la cheville. Ils se réfugient alors derrière les coups fourrés et la justice sur béquilles pour t’abattre. Ils échoueront.
Ousmane Gaoual, ils te valent pas non plus au Manding. Car ta mère est une Bambara pur sang alors que chez eux, la géographie est loin d’être la première composante de l’histoire. Mère Bambara, oui comme Biton Koulibaly, le roi de Ségou et ses 4444 « Balanzas », ses tons et ses tondyons, ces unités d’élites de l’armée basées sur la classe d’âge.
Ousmane Gaoual, tu es donc la synthèse du Fouta Djallon et du Manden, du lait et de l’or, de l’intelligence et du courage. Un métissage qui tu assumes fièrement et qui dérange Alpha Condé au point de te priver de ta liberté sans savoir que la volonté populaire le delogera un jour ou l’autre de Sekoutouréya. C’est l’implacable loi de la nature.
En attendant de te voir libéré parce que arrêté injustement ou de te rejoindre dans le bagne de l’injustice et de la dictature de Alpha Condé , je t’apporte tout mon soutien. Je continuerais à utiliser ma bouche et ma plume pour dénoncer les dérives dictatoriales de Alpha Condé, un « professeur » dit on de droit qui ne fait pas respecter le droit.
Amadou Diouldé Diallo, journaliste, historien

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top