A LA UNE

La Présidente du Conseil Economique et Social, Rabiatou Serah Diallo, soupçonnée de trahison

Rabiatou-Serah-Diallo-1-450x385L’ancienne Présidente du Conseil Nationale de  Transition (CNT) est accusée par ses anciens collaborateurs au sein de cette Institution qui faisait office d’Assemblée Nationale pendant la dernière transition, de ne pas faire assez pour qu’ils puissent entrer en possession d’avantages qui leur avaient été promis, les tickets de sortie.

Quelques instants après le remplacement du CNT par une Assemblée Nationale dont les 114 députés membres ont été élus, l’ancienne patronne du CNT s’est retrouvée à la tête du Conseil Economique et Social (CES). Depuis, les autres membres, plus de 150 personnes, attendent de voir l’Etat leur donner leur « récompense » pour les services rendus à la nation, comme ce fut le cas selon eux, pour les membres du gouvernement de transition et ceux du CNDD.

Du haut de son poste de Présidente du CES, Hadja Rabiatou se serait résolument tue sur le sort de ses anciens collaborateurs. « …Si elle n’a pas monnayé l’avantage du CNT pour qu’elle soit nommée à ce poste, maintenant elle doit se lever et aller demander. Sinon nous porterons plainte contre elle », a indiqué Dr Morlaye Camara, qui parlait au nom des membres du CNT ce matin chez nos confrères d’Espace Fm.

Selon cet ancien membre du défunt CNT, Hadja Rabiatou Serah est  la personne la mieux indiquée, pour sa qualité d’ancienne Présidente du CNT et surtout pour sa casquette d’actuelle Présidente du Conseil Economique et Social, pour aller demander au chef de l’Etat que leur avantage soit donné, comme cela était prévu dans un texte adopté à cet effet.

Thierno Amadou Camara

 

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top