Actualités

  Non Non Cellou Dalein, la violation est la vôtre ! (Par Mohamed Cissé)

MOMCISSEDans la conquête, à vue, du pouvoir, certains politiques font de la falsification et la désinformation la règle de mobilisation. Ayant en main une histoire à versions multiples sur tous les sujets vitaux de la République, il nous revient, surtout la couche juvénile fût-elle politique, d’intervenir à chaque fois que la vérité se trouve menacée.

C’est avec étonnement que j’ai écouté le Président de l’UFDG Elhadj Cellou Dalein Diallo sur la recomposition des démembrements.

Voici la réalité des faits pour le citoyen guinéen qui mérite vérité et respect.

Après la déclaration de l’UFR sur son appartenance à l’opposition politique (OP), l’opposition républicaine a souhaité que le PEDN participe à sa réunion, non pas en tant que membre mais partenaire d’opposition, afin d’harmoniser les positions. J’y ai été sous instruction de ma direction exécutive nationale avec des propositions permettant de garantir le maintien du processus électoral.

Nous avons proposé qu’en lieu et place d’une suspension générale, de suspendre uniquement dans les zones de litige afin que les élections communales puissent se tenir dans un bref délai. Une proposition non appréciée par l’opposition républicaine (OR) qui a souhaité que la suspension soit générale pour plus de résultats. J’ai demandé plusieurs fois, compte tenu du passé, si les points retenus sont des nécessités pour l’OR ou une position de négociation. Elhadj Cellou a clairement répondu que c’est nécessaire ces points. Nous avons donné notre accord de principe tout en souhaitant faire une déclaration à notre niveau, n’étant pas de l’OR.

Quelques semaines après, nous avons appris, à travers la presse, que l’OR reprend les activités dans le processus là où le problème de l’UFR ne se pose pas, donc la proposition initiale du PEDN sans informer le PEDN du changement de Cap.

Pendant que l’UFDG portait plainte contre l’UFR, tout en démontrant la position incompréhensible de ce parti aux guinéens, des responsables nationaux de l’UFDG étaient en négociation avec l’UFR pour lui donner des places afin que ces éléments désignés et ceux de ses partis satellites soient maintenus au détriment du PEDN qu’ils appellent alliés de l’opposition politique sans oublier les partis qui partagent même la table de l’OR avec eux. Nous en avons eu la confirmation du fédéral de l’UFR à Ratoma et d’un responsable de la Commission Electorale de l’UFDG. Il en a été ainsi à Fria où l’UFDG est rentrée en négociation de gâteau avec l’UFR et le RPG Arc en ciel pendant que la suspension était en cours pour les autres partis de l’opposition et au détriment du PEDN.

Nous avons toujours soutenu que notre lutte n’est pas une lutte de place ou d’enrichissement personnel ou de caste, mais une lutte de principes et de valeurs garantissant un avenir meilleur pour ce Peuple qui a tant souffert.

Sur le cas de Dixinn et autre communes, la surprise était totale. Je l’aurais compris de la part d’un membre de mouvement de soutien à l’UFDG ou d’un militant de quartier, mais venant du premier responsable, je tombe des nus.

Après prestation de serment par les quinze membres de la CECI, la Loi prévoit l’élection des membres du bureau notamment le Président, le Rapporteur et le Trésorier. Il se trouve que ce dernier poste était sollicité par le PEDN et l’UFDG. L’UFDG a souhaité que les cinq de l’opposition élisent le Trésorier et ayant deux sur cinq, le match est gagné à l’avance. Nous avons soutenu le respect de la Loi comme toujours c’est-à-dire l’élection du Bureau par les quinze. Après le forcing non réussi de Hadja Biya en faveur de l’UFDG, le vote a été retenu et la majorité s’est exprimée en faveur du membre candidat d’origine PEDN.

Si j’entends Elhadj Cellou dire que la personne proposée par l’opposition a été remplacée par celle du PEDN, je me demande de quelle opposition parle-t-il ? L’UFDG est-elle plus opposition que le PEDN ? En tout cas les faits prouvent le contraire. Les allégations sur Matoto, Kaloum et autre commune sont loin de la réalité.

Je pense que le Peuple de Guinée, la jeunesse guinéenne mérite respect et considération. Le temps de manipulation à la RPG Arc en ciel est révolu. Le temps de mensonge pour la conquête du pouvoir est révolu. Le temps de la victimisation pour avoir les faveurs du citoyen martyr de Guinée est également révolu.

Aucune excuse ne saura justifier la volonté expresse d’indure un peuple dans l’erreur. Dieu soit loué, l’Espoir est là !

Mohamed CISSE

Un des Chargés des Relations Extérieures du PEDN 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top