A LA UNE

La carte d’identité nationale trop précieuse à Labé ? Le commissaire central brise le silence 

Siba kolié commisaire central labéSuite aux multiples accusations portées par des citoyens, le commissaire central de police de Labé, Siba Kolié, brise le silence. «Les conditions d’obtention de la carte d’identité nationale sont définies de façon claire: le prix du timbre est fixé  à quinze mille (15.000) Gnf. C’est ce que le citoyens doit payer ici. La photo c’est à dix mille (10.000) Gnf puisque c’est un privé qui s’occupe de ça», a tout de suite expliqué le commissaire.

Cette sortie fait suite à des accusations faisant croire entre autres que des personnes payeraient plus que le prix officiel pour obtenir leur carte d’identité nationale alors d’autres attendraient trop longtemps pour entrer en possession de ce document précieux.

« Tout ce que je demande aux citoyens c’est de refuser de payer au-delà du tarif réel et de refuser d’être reçu par qui que ce soit parce que celui  qui va se faire réceptionner par un citoyen ou un agent vraiment risque de se faire assommer et c’est pas ça notre souhait, nous volons rendre service à la population», martèle le commissaire.

 Sur la question du temps, le commissaire précise également :«Le délai requis c’est une semaine, qui va nous permettre d’être à jour, faire toute les formalités par rapport à l’établissement de la carte.  Maintenant il peut y avoir des cas exceptionnels comme le cas des pèlerins et quand ceux-ci viennent, on soustrait leurs dossiers on traite ça spécifiquement.»

Le commissaire central lance un message de fermeté à l’endroit de ses agents  « Si à l’intérieur ici au niveau du service il y a des gens qui demandent qu’on leur donne de l’argent pour accélérer la procédure, ils seront sanctionnés»,  dit-il.

Après plus d’un an de suspension, la délivrance de la carte d’identité nationale guinéenne n’a recommencé que très récemment, créant ainsi de l’engouement dans les commissariats du pays et une sorte de vache laitière pour des personnes notamment des agents de police, qui en font une occasion de business.

Alhassan Djigue Diallo correspondant de mosaiqueguinee.com à Labé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top