A LA UNE

Statut et équipements de la RTG, l’AGP, la « petite cellule de communication du gouvernement », Makanéra relève des incohérences

makaneraL’ex Ministre de la Communication, Alhousseny Makanéra Kaké, s’est officiellement prononcé ce lundi 29 août 2016, sur la discrimination, selon lui, de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) au profit de la cellule de communication du gouvernement, qu’il qualifie de petite cellule. Il intervenait chez nos confrères de Djigui FM, où il réagissait par rapport à une récente annonce du gouvernement en place, relative à la gestion de équipements mis à la disposition de la RTG et le possible changement du statut de ce média public. 

Au cours d’un Conseil des Ministres, on se rappelle, il a été instruit au Ministre de la Communication, Rachid N’diaye, de proposer un nouveau statut pour la RTG, qui souffre aujourd’hui de sa dépendance vis-à-vis notamment du Ministère de la communication qui a un droit de regard même sur sa ligne éditoriale.

Cela est une bonne chose, selon Makanéra. Mais, poursuit-il, l’initiative risque de ne pas aboutir. Puisque, explique-t-il, doter la RTG d’un statut qui garantirait son indépendance, conférerait aux dirigeants et au personnel de ce media public une certaine indépendance dans le traitement et la diffusion des informations alors que le chef de l’Etat, Alpha Condé, n’accepterait jamais qu’à la RTG, les insuffisances de sa gouvernance soient montrées. « Je suis d’accord que la RTG change de statut parce que les gens là aujourd’hui travaillent dans des conditions difficiles avec trop de pression. On leurs a retiré toutes les prérogatives… », fut l’ancien Ministre de la Communication.

L’autre facette de cette même annonce, est une sorte d’audit, faire l’inventaire des biens mis à la disposition de la Télé nationale. Etant donné que l’annonce a été faite juste quelques jours après une convocation de Makanéra à la gendarmerie, beaucoup ont pensé que cette mesure du gouvernement n’était qu’une suite logique d’une chasse aux sorcières. Mais, « quand j’étais là-bas je n’étais même pas capable de commander une aiguille par rapport aux radios rurales », a-t-il réagi en guise d’exemple pour dire qu’il ne craint point  d’être rattrapé par une quelconque mauvaise gestion.

D’ailleurs, s’offusque Makanéra, on n’a pas besoin d’un Conseil des Ministres pour parler de la gestion des biens de l’Etat. « Il y a une direction chargée de ça au Ministère Délégué du Budget », dira-t-il.

L’ancien Ministre ne comprend pas pourquoi la cellule de communication du gouvernement, nouvellement mise en place, puisse bénéficier de nos jours, de plus d’attention de la part du gouvernement que les médias publics comme l’Agence Guinéenne de Presse (AGP). « Quand vous voyez dans quelles conditions l’AGP travaille, dans quel bâtiment l’AGP loge, et vous prenez une petite cellule vous voyez dans quelles conditions cette cellule loge, vous comprendrez tout le dysfonctionnement qui fait que le Président Alpha Condé ne pourra jamais réussir parce qu’on ne gère pas bien l’Etat », dénonce-t-il.

S’agissant toujours de la cellule de communication du gouvernement, la signature de contrats de diffusion de certaines productions faites par cette cellule entre le gouvernement et des médias privés, n’est qu’une remise en cause du principe originel d’indépendance de ces médias dits privés.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top