A LA UNE

Positionnement de l’UFR, accords politiques du 20 août, Sydia Touré dit tout et met son parti au travail

Sydia TouréA l’UFR, les jeunes et les femmes seront prioritaires dans le choix des candidats aux élections communales à venir ! Après son retour au bercail, le leader de l’Union des Forces Républicaines (UFR), est rentré de plain-pied dans le débat politique ce samedi 03 septembre 2016, à l’occasion de l’assemblée générale ordinaire de son parti à Matam. Devant des militants et des membres du bureau politique, Sidya Touré a rappelé la nature de la relation existante entre l’UFR et le régime en place. Il a surtout consacré l’essentiel de son intervention à mettre le parti au travail pour préparer les élections communales à venir.

« Ce que je vois signifie que les restructurations que nous sommes entrain de faire, ont porté leurs fruits », a lancé Sydia Touré, acceuilli par un grand nombre de militants mobilisés au siège national ce samedi.

« Ces restructurations son importantes en ce sens que c’est à travers elles que nous allons préparer les élections communales », a-t-il ajouté.

Et de poursuivre à l’intention des jeunes et des femmes : »Les prochaines élections, nous présenterons des candidats partout où on n’est pas d’accord… Donc allez vous préparer à tout cela.  Nous allons faire la promotion de beaucoup de jeunes et de femmes, parce que ces deux couches sociales se battent pour le parti dans les quartiers et dans les communes ».

Sidya Touré aussi tient à l’application de l’accord du 20 août. « Nous souhaitons que ces accords soient respectés. Nous nous battons pour que ces accords soient respectés », a-t-il déclaré avant de souhaiter que la classe politique guinéenne se mette ensemble. « Pour qu’on puisse aller de l’avant », dira-t-il.

Le Président de l’UFR, nommé Haut Représentant du chef de l’Etat regrette-t-il son « deal » avec Alpha Condé ? « Nous avons pensé qu’à l’UFR le meilleur moyen était d’avoir le positionnement que nous avons eu parce que c’est la préoccupation des guinéens qui nous préoccupe. (…) Je l’ai dit et je le redit, cela ne fait pas de l’UFR un parti de la mouvance présidentielle », précisera-t-il.

Sidya Touré,  s’est exprimé devant ses militants dans un discours fait souvent en langue nationale Soussou, et félicité les responsables de l’UFR surtout pour la conduite des restructuration en cours au sein du parti.

Thierno Amadou M’Bonet Camara, de retour du QG de l’UFR

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top