Actualités

Mali : Un mois d’août tout aussi noir pour l’armée, 16 soldats tués au front, IBK sur le gril

president-ibk-maliLa série noire des attaques contre les forces armées et de sécurité et leurs alliées de la MINUSMA et de Barkhane, n’a pas connu d’interruption pendant le mois d’août, cependant moins meurtrier que le mois de juillet.

31 juillet : Le capitaine Hamata Ag Oumalha est assassiné à son domicile à Hamanbangou, à Tombouctou, en début de soirée.

4 août : En plus des 17 morts déjà officiellement annoncés suite à l’attaque de Nampala, le colonel Abdoulaye Sidibé, porte-parole du ministère de la Défense et des Anciens Combattants, a reconnu lors d’une conférence de presse que 6 soldats sont portés disparus. Une mission d’enquête a été envoyée à Nampala pour éclaircir la situation. Et un renforcement de la base est en cours.

7 août : Tôt le matin, un véhicule de la Force de la MINUSMA faisant partie d’une escorte d’un convoi logistique a heurté un engin explosif improvisé (EED) ou une mine à environ 11 km au sud d’Aguelhoc, sur l’axe Aguelhoc-Anefis, dans la région de Kidal.

7 août : Le même jour, mais un peu plus tard dans la matinée, un autre EED ou mine a explosé au passage d’un véhicule de la Force de la MINUSMA en patrouille, à 2 km à l’est du camp de la Mission onusienne à Kidal, causant uniquement des dommages matériels. La MINUSMA déplore le décès d’un casque bleu parmi les cinq blessés suite à l’explosion de la première attaque.

7 août : La tante du maire de la commune rurale de Karena est assassinée par deux hommes armés vers 20 heures. Karena, est une localité du cercle de Douentza, région de Mopti. Selon les contacts, c’est le maire qui était visé par les auteurs de cet acte ignoble.

8 août : Un homme armé débarque lors d’un concert à Gossi, dans la région de Tombouctou et ouvre le feu. Bilan : un homme tué et aux moins deux blessés.

8 août : Cinq militaires portés disparus après une attaque dans la région de Mopti ont été retrouvés morts par noyade.

Du 26 et 31 août : Affrontements entre paysans et éleveurs dans la commune du Kareri, cercle de Ténenkou. Bilan : 5 morts et 7 blessés.

30 août : Dans la nuit du 31 août au 1er septembre 2016, un détachement des FAMA a été attaqué entre Mondoro et Boni à une dizaine de km de Boni. Trois soldats ont perdu la vie et deux autres ont été blessés. L’attaque a occasionné également la destruction de 4 véhicules. 

Avec l’Essor

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top