A LA UNE

Alpha Condé, à la tête d’une délégation de chefs d’Etat en Guinée Bissau

alpha

Photo transmise par la Cellule de Communication du Gouvernement

Ce samedi 10 Septembre 2016 marque assurément un tournant dans la crise en République sœur de Guinée Bissau. En effet, une forte délégation emmenée par le Président-Médiateur Alpha Condé, mandaté par la CEDEAO, et composée notamment de son homologue de Sierra Leone, Ernest Baï Koromah, est dans la capitale Bissau pour les derniers réglages avant la signature définitive d’un accord entre les parties.

Auparavant, depuis la fin des rencontres de la mission ministérielle de la CEDEAO et les parties prenantes dans la crise politique et économique qui secoue la Guinée Bissau, les acteurs de la classe politique et les autorités au plus haut niveau ont appelé la population de la capitale, à se mobiliser pour réserver un accueil fraternel et chaleureux aux Présidents guinéen et léonais.

Dès leur arrivée, les deux Chefs d’Etat ont eu un premier tête-à-tête avec le Président José Mario Vaz, au Palais présidentiel.

Au cours de la journée, ils devront également rencontrer les différentes parties de la crise : le Président de l’Assemblée Nationale Populaire, le Premier Ministre, le président du PAIGC (majorité présidentielle), le Secrétaire Général du PRS (opposition) et deux représentants des autres partis présents au parlement. Ce, avant la signature d’un Accord ‘’d’entente’’ pour déclencher le processus de dialogue devant aboutir à une sortie de crise définitive.

Dans ce processus, la mission de médiation confiée à la Guinée aura été très active.

Dépêché par le Président Alpha Condé depuis lundi, à Bissau, le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence, Naby Youssouf Kiridi Bangoura, est resté sur place pour maintenir le flambeau avec les parties prenantes.

A la veille de l’arrivée des Chefs d’Etat de Guinée et de Sierra Leone, l’émissaire du Président Alpha Condé a encore eu un tête-à-tête, à son hôtel, avec les principaux acteurs de cette crise.

D’abord, avec le président du PAIGC, Domingo Simoes Pereira, Premier ministre déchu par le Président Vaz, en août 2015.

Ensuite, avec le président de l’Assemblée Nationale Populaire, Cypriano Gassama, accusé par le Groupe des 15 députés exclus du PAIGC d’être à la base du blocage actuel du pays. Selon lui, son refus de convoquer une quelconque plénière dans les conditions politiques actuelles du pays, est d’empêcher des affrontements à l’hémicycle.

A l’heure qu’il est, les signaux envoyés sont rassurants quant à l’amorce d’une décrispation de la crise en Guinée Bissau.

Esquisse sur le projet de plan de sortie de crise envisagé pour la Guinée-Bissau

Le projet de feuille de route est bâti autour de six points essentiels :

1- L’organisation d’une Table-ronde pour un dialogue sincère et inclusif.

2- La formation d’un Gouvernement de consensus, pour les deux ans de législatures restant.

3- La mise en œuvre des réformes de la constitution, des lois électorales, de la Justice et de l’Administration du Territoire.

4- La mise en place d’un mécanisme de suivi en 3 points :

– Transformation de la mission de la CEDEAO à Bissau en Bureau permanent,

– Renforcement du rôle du Médiateur désigné de la CEDEAO, le Président Alpha Condé de Guinée,

– Mise en place d’un comité ministériel suivi régulier de l’application de l’accord.

5- Engager les réformes des forces de Défense et de Sécurité.

6- Le retrait progressif de l’ECOMIB (la force ouest-africaine), à la clé la formation des forces de défense et de sécurité du pays pour prendre la relève.

Les représentants du P5 (Nations Unies, UA, UE, CEDEAO et CPLP ‘Communauté des pays de langue portugaise), des diplomates des pays amis, les partis politiques parlementaires et extra-parlementaires, ainsi que le Gouvernement et l’Assemblée nationale populaire, ont tous donné leur avale pour ce plan proposé par la médiation.

Une cérémonie officielle de signature, sous les auspices du médiateur guinéen, le Président Alpha Condé, accompagné de son homologue sierra-léonais, Ernest Bai Koroma, est prévue ce week-end, à Bissau.

Source : Cellule de Communication du Gouvernement

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top