A LA UNE

La famille de la fille retrouvée morte à Coyah, toujours pas connue : L’ONG F2DH procède à l’enterrement

ong-asmaouIl y a quelques jours, la découverte du corps d’une fille à Maneah (Coyah), plongeait plus d’un dans la désolation. Informée par les autorités locales, la Brigade de Recherche de Coyah s’est saisie du dossier et a transféré le corps à la morgue de l’hôpital national Ignace Deen, avec l’appuie de la Division Protection du Genre et des Mineurs de la Gendarmerie et l’ONG Femmes, Développement et Droits Humains (F2DH).

Six (6) jours après, les efforts pour retrouver les parents, les proches ou amis de la victime ont été  vains. Le juge de paix de Coyah, Mohamed Cissé, a autorisé l’inhumation du corps. Ce samedi donc, l’ONG Femme et Développement des Droits Humains en Guinée a procédé à l’enterrement de la défunte au cimetière de Cameroun.

Il n’y a pas que les parents de la défunte qui sont toujours méconnus, les circonstances de sa mort aussi restent à déterminer.  C’est pourquoi, l’adjudant Bernard Tingiano, Chef de Division Protection du Genre et des Mineurs  déclare que la gendarmerie va continuer les enquêtes pour  retrouver les parents de la jeune fille et déterminer la véritable raison de ce décès.

C’est aussi ce que souhaite l’ONG Femmes, Développement et Droits Humains (F2DH).

Djibril Touré L’enfant de Firawa pour Mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top