Actualités

Cancer du Col de l’utérus : Les formateurs de dix pays africains, outillés aux techniques de dépistage par IVA/cryothérapie, à la faveur d’une formation à Conakry 

pr-jean-marie-dangouLe Centre Régional Francophone de Formation et de Prévention des Cancers Gynécologiques sise à Donka, abrite une formation des formateurs venant de 10 pays africains les plus touchés par le cancer du col de l’utérus.

La formation porte sur le dépistage du cancer du col de l’utérus par IVA/ cryothérapie. Pendant 5 jours, les formateurs seront outillés aux nouvelles techniques de dépistage et de prévention contre le cancer. Selon les statistiques, le cancer du col de l’utérus est l’une des principales causes de décès par cancer chez les femmes. En 2012 en Afrique, Il y a eu 528 milles nouveaux cas et 266 milles décès.

Le cancer du col de l’utérus est, par sa fréquence, le deuxième cancer en Afrique chez les femmes après celui du sein. Selon le Pr Jean Marie DANGOU, Conseiller chargé des maladies non transmissibles au bureau régional de l’OMS, le nombre de décès dû au cancer du col de l’utérus peut être comparé à un avion airbus qui s’écrase chaque jour à travers le monde. Pour renverser cette tendance, la Fondation Bill et Melinda Gates et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), viennent en appui techniques et financiers pour améliorer le dépistage et le traitement préventif du cancer du col de l’utérus dans ces 10 pays africains dont la Guinée.  Selon l’OMS, le taux élevé de décès dû au cancer du col s’explique principalement  par le manque de sensibilisation de la communauté; le manque d’accès universel à coût primaire efficace et des services de prévention secondaire; faiblesse des capacités nationales ; coût élevé de la vaccination contre le VPH et l’inaccessibilité des ressources thérapeutiques; insuffisance ou absence d’informations et de compétences, ainsi que la recherche locale… Pour le Représentant de l’OMS en Guinée, le Docteur Abou Beckr Gaye, il est important de renforcer les capacités et d’orienter un pool de maîtres formateurs sur l’approche des experts du bureau régional de l’OMS  à la prévention du cancer du col utérin et de contrôle. Parce que, affirmera-t-il les participants ont été sélectionnés en fonction de leur domaine de spécialisation et leur expérience dans le dépistage du cancer du col utérin.

En outre, ils se sont engagés et confirmer leur disponibilité à élargir ces expériences au niveau national et fournir un appui technique à long terme aux pays de la région au besoin.                                                                          A signaler qu’à la date du jeudi 29 et vendredi 30 septembre 2016 à Donka, les dépistages du cancer du col de l’utérus seront gratuits.

Lancei Touré

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top