A LA UNE

Élections communales et communautaires : Une journée sans accord, l’opposition exige le couplage

img_20160929_151722_738Ce jeudi 29 septembre 2016, le dialogue politique en cours en Guinée portait sur l’organisation des élections communales et communautaires. Après près de cinq heures de discussions, les émissaires des différents bords politiques, de la Commission Eléctorale Nationale Indépendante (CENI) et les diplomates sont sortis 20 minutes avant l’heure à laquelle ils ont l’habitude de sortir de la salle des actes du palais du peuple.  Autour de ce point, ils ne sont pas parvenus  à obtenir un accord et devraient reprendre les  négociations demain.

Les débats étaient houleux entre l’Opposition qui demandait le couplage de ces deux éléctions comme cela est prévu par les accords du 20 août 2015, et la Mouvance qui, soutenant la CENI dans sa logique actuelle, milite en faveur du découplage. « Il y a eu des debats extrement longs, et finalement aucun consensus n’a été trouvé », a déclaré Aboubacar Sylla, porte-prole de l’opposition.

« Nous esperons comme, il l’a dit, la nuit portant conseil et chacun pourait éventuellement consulter  la base ou le sommet, demain on pourait arriver à trouver un point d’accord entre les parties », rencherit Amadou Damaro Camara, chef  de la délégation de la mouvance présidentielle à ces pourparlers.

« Le sujet a été mis sur la table, les deux parties en ont debatu suffisamment. A defaut d’un  consensus, le président du cadre de dialogue que je suis, j’ai jugé opportun, la nuit portant conseil, d’arreter », a indiqué le Général Bouréma Condé, espérant que les esprits vont se « refroidir » avant la reprise des discussions demain, vendredi au compte de la septième journée de ce dialogue ouvert la semaine passée.

Thierno Amadou Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top