A LA UNE

Excédé par des plaintes, Alpha Condé dit ses 4 vérités à ses militants vendeurs de friperie

sam_0374Ce dimanche 02 octobre 2016, le chef de l’Etat a répondu à une invitation de militants de sont parti, reunis au sein d’une organisation appelée  Corporation des Vendeurs de Friperie. A l’occasion de cette manifestation tenue au siège national du parti, des portes-parole ont défilé devant le Président pour lui rappeler des promesses, et egrainer non seulement leurs difficultés actuelles  mais aussi et surtout des doléances.

« Tous les vendeurs de friperie, du Km 36 à Kaloum, sont installés sur des voies publiques par faute de marché approprié. Les vendeurs de friperie de Madina ont été victimes de vendalisme et de pillage lors des événements malheureux du jeudi 08 octobre 2015 pendant le passage de certains militants d’un certain parti politique, causant d’ernormes dégâts », a mentionné l’un des portes-parole.

Et d’ajouter: « Permettez-nous de vous presenter une doléance qui nous tient au coeur : comment nous aider à créer parmi nous des opérateurs économiques capables d’importer des conteneurs pour le bien-être de nos mamans qui sont installées là et qui payent les sacs de friperie à un prix exhorbitant. On vous prie de bien revoir cette situation ».

Excedé  par ces multiples plaintes et doléances, qu’il assimile d’ailleurs à une certaine ingratitude, Alpha Condé n’est pas passé par mille chemins pour dire ses quatre vérités aux vendeurs de friperie. « Avez-vous oublié comment vous vous etiez hier? Beaucoup de choses ont changé, mais vous oubliez ça. Je l’ai dit la dernière fois, lorsqu’il y a eu une coupure d’électricité à Bamako, les gens sont sortis dire que Bamako n’est pas Conakry. N’avez-vous pas vu ça ? Donc beaucoup de choses ont changé mais vous avez oubliez tout ça. Hier, aviez-vous le courant dans vos maisons ? Aujourdhui  le courant est là et beaucoup de choses ont changé, mais vous laissez tout cela. Ce que nous nous avons fait en cinq ans, les autres ne l’ont pas fait pendant 90 ans. Donc le changement ne se fait pas en un seul jour », a déclaré Alpha Condé.

sam_0363

Plus loin, il a reproché à son tour  les responsables de cette corporation de ne pas mener des demarches auprès d’Afriland first Bank. C’est donc clair, si ces militants veulent de l’argent pour soutenir leurs activités, ou importer des conteneurs,  ils n’ont qu’à aller ouvrir un compte bancaire, l’alimenter et demander des prêts bancaires à travers le programme appélé Mifa. Séance tenante, sous l’insitance d’une des femmes responsables, qui tentait d’expliquer que leurs differentes demarches sont restées vaines, le président a donné des instruictions à Tidjane Traoré, membre du bureau politique national.  « Où est Tidjane Traoré ? Pardon, mardi tu vas accompagner Penda  et le bureau de la coorporation de vendeurs de friperie, voir le directeur d’afriland bank popur lui demander comment ils peuvent ouvrir leur Mifa », fut-il, avant de d’appeler  ses militants à plus de patience.  Puisque, poursuit-il « si vous sachez votre chien, celui d’un autre vous mordra ».

Le chef de l’Etat a aussi profité de cette rencontre pour appeller les membres de la famille Rpg arc-en-ciel,  à taire leurs divergences internes pour l’intérêt du parti.

Thierno Amadou Mo M’bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top