Actualités

Pour Hadafo Hadja Daloba Fofana : 9 octobre 1996-9 octobre 2016, 20 ans sans toi ! (Par Lamine Guirassy)

llggTu en avais parlé depuis longtemps, et aujourd’hui nous y sommes. Tu voulais nous y préparer car tu savais bien que ce serait difficile. Aujourd’hui, et par lâcheté certainement, je ne suis pas si mécontent d’être aussi loin pour ne pas avoir à affronter cette réalité insupportable. On n’est jamais prêt pour ça. Pour moi, tu es vivante, et tu le resteras toujours au fond du cœur. Tous ces instants précieux passés avec toi et Papy ne seront pas que des souvenirs, ce sont des instants éternels où je pourrai à jamais me replonger pour retrouver la sérénité que l’on ressentait en ta présence. Je suis sûr qu’aujourd’hui encore, tu continues à communiquer ce sentiment autour de toi.

C’est plus facile d’être loin aujourd’hui pour moi, je peux imaginer comme dans ces films vous voir main dans la main franchir cette lumière blanche où vous atteindrez la paix éternelle, et où, malgré tout, vous serez avec nous pour toujours.

9 octobre 1996 tu t’en vas. Tu aurais dit que c’est dans l’ordre des choses je crois, même si on ne peut pas l’accepter. Tu nous laisses des souvenirs merveilleux d’enfance, d’adolescence et même de jeune adulte que je suis encore aujourd’hui, même à mon âge. Ce sont des souvenirs qui nous construisent, qui font ce que nous sommes et nous aident à notre tour à préparer l’avenir.

J’ai  une famille merveilleuse, tu  en étais  le noyau. La famille s’agrandit et ce sera à nous de prendre le relais. Tous vos arrière-petits enfants ne vous auront pas rencontrés, mais vous pourrez les voir de là où vous êtes quand ils arriveront. Vous nous laissez la lourde tâche de continuer sans vous, mais nous ferons de notre mieux pour vous rendre fiers de nous.

C’est sur des paroles d’avenir que je veux finir, car c’est là que tu regardais, Hadafo. Je me suis marié, ce sera très simple on t’avait dit déjà. J’ai 4 enfants merveilleux  des enfants et je leur parlerai de toi .j’essaie  à mon  tour de leur transmettre le bonheur que tu m’as donné.

Au revoir Hadja Daloba Fofana, tu es là aussi aujourd’hui je sais

Ton petit-fils, Lamine GUIRASSY

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top