Actualités

Retour de l’ancien président ATT : Une malienne écrit à IBK (copie lettre)

A Monsieur le Président de la République du Mali, Chef l’ETAT

Mr le Président je me nomme Aissata BOCOUM née de père Amadou et de Mère Fatoumata TOURE.

Aujourd’hui c’est avec un cœur très serré et nostalgique que je vous écris cette lettre et, je suis aussi, d’un côté, très confiante car je sais, vous connaissant de loin, que ma lettre aura une suite favorable, convaincue de votre humanisme.

Mr le Président, loin de moi l’idée de vous vous flatter dans votre égo pour que ma lettre soit répondue comme je le souhaite, mais j’ai déjà discuté avec des gens qui ont été proche de vous et qui m’ont assuré de votre sensibilité face à la souffrance des autres.

Aujourd’hui, Mr le Président, une fille nostalgique de son papa vient vous écrire ces quelques mots pour le retour de son père et ami. Cela fait exactement 4 ans et bientôt 5 ans que mon père a quitté notre très cher pays le Mali, pas parce qu’il ne l’aime pas, mais plutôt parce que l’amour qu’il porte pour ce pays est si immense qu’il ne pouvait pas, pour la protection de sa personne, mettre en insécurité notre Mali tant aimé.

Mr le Président, il ne s’agit pas d’une information, mais juste un rappel. Mon père, pour ne pas mettre le Mali dans un bain de sang, a empêché des hommes de l’armée malienne (chargée de sa protection) de riposter et de tuer d’autres hommes de la même armée (venus pour le destituer ou même le tuer). A travers cet acte, il a tout simplement montré son amour pour tout le peuple malien.

Sa vision pour le Mali n’était pas pour sa personne mais pour le bien de chaque Malien où qu’il soit, qui qu’il soit, car il voyait en chaque Malien son frère, sa sœur, sa mère, son père, cousin, son ami… Monsieur le Président, un homme qui a passé sa vie au service de la nation, qui s’est donné corps et âme pour la sécurité de son pays tant au plan national, régional et international, comment cet homme pourrait, pour quelques raisons, trahir ou même vendre son pays ?

Mr le Président, vous êtes aujourd’hui le chef de tous les Maliens où qu’ils soient et je vous prie, pour la paix dans nos cœurs et l’apaisement de ce beau pays, de faciliter, avec l’État du Sénégal, notre pays frère, le retour de mon père et ami.

Mr le Président, vous êtes aussi un père pour moi et, comme je le dis, notre espoir à tous. Vous êtes, en un mot, notre père à tous. Mon père et ami, ce général de l’armée malienne, est aussi votre frère, camarade de lutte, prédécesseur à la Magistrature Suprême du Mali, Il est aussi et surtout votre cousin à plaisanterie (TOURE-KEITA), une valeur sociétale qui fait toute la beauté de notre cher pays.

Mr le Président j’ai eu l’honneur et le privilège de voir et d’échanger avec mon ami et père et, croyez-moi bien, tout ce qu’on peut voir sur son visage c’est la nostalgie du Mali. A sa place aujourd’hui, je sais que c’est un homme qui ne manque de rien pour subvenir à ses besoins et ceux de sa famille, il ne manque pas de l’amour de sa famille de sang qui l’entoure, mais il manque de la chaleur malienne, il est en manque du Mali de Kayes à Ménaka et Taoudéni, en passant par Bamako, il est en manque de son pays natal, de son pays pour lequel il s’est toujours donné, pour lequel il a consacré sa vie. Je sais que s’il savait que j’allais vous écrire cette lettre il me dirait :《Aissata , laisse tout ce qui doit arriver arrivera, ayons toujours confiance au bon Dieu 》

Je n’ai jamais eu en tête de mener des actions d’incitation à la révolte ou à la violence. Ma seule manière et pour moi la limite de mes moyens est de vous écrire une lettre pour me faire entendre à travers ma page.

Mr le Président, pour le Mali que nous aimons tous, que nous avons tous en commun, je vous prie de réagir et d’aider la fille mélancolique à revoir son père à ses côtés au Mali. Ce sera un très beau cadeau pour son anniversaire qui est dans moins d’un mois.

Je vous remercie et demande à Dieu de vous bénir pour tout ce que vous faites pour le Mali.

Aissata BOCOUM

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top