A LA UNE

L’UFR de Sidya Touré rejoint le BL au sujet des élections locales et menace

deen-toiure-ufr

Le président du groupe parlementaire Alliance Républicaine, Dr Deen Touré

Comme nous l’annoncions, le dialogue politique inter guinéen a pris fin ce lundi dans la salle des actes du palais du peuple. Tous les points inscrits à l’ordre du jour ont fait objet de consensus. Mais l’UFR, le parti de Sidya Touré,  n’est pas tout à fait satisfait des accords obtenus.

 « L’UFR n’est pas pour une gouvernance politique au niveau des quartiers et districts », a déclaré le président du groupe parlementaire Alliance Républicaine, Dr Deen Touré

La troisième force politique du pays attend de pied ferme au parlement les éléments de ces accords politiques dont elle n’approuve pas et qui doivent être examinés avant adoption par les élus du peuple.

 « Vous savez parmi ces accords il y a deux qui seront débattus au niveau de l’Assemblée Nationale et au débat parlementaire, nous nous prononcerons contre cette gouvernance politique à la base », a averti le conseiller spécial du président de l’UFR.

Nous voulons, poursuit-il, une gouvernance citoyenne au niveau des quartiers et des districts. Nous voulons que ceux qui dirigent les quartiers et districts soient les émanations des populations, a-t-il soutenu.

Comme le président du BL, Dr Faya Millimno, l’UFR dont le président est aujourd’hui le Haut représentant du chef de l’État, ne soutient pas la désignation des chefs de quartier et district au prorata des résultats issus des élections communales.

Pierre Guilao pour mosaïqueguinée.com

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top