Actualités

Violences politiques : Des victimes évaluent leur perte à plus de 144 milliards Gnf et réclament des indemnisations

manifA l’occasion de l’an 1 de la destruction de leurs boutiques et magasins dans les marchés des communes de Matam et de Matoto, des membres de l’Association des Victimes de Pillages et de Destructions au cours des Evènements Pré-électoraux (A.V.P.D.P.E 2015), ont fait une déclaration ce lundi 10 octobre 2016 lors d’une conférence de presse qu’ils ont animée à la maison des journalistes à Conakry.

« En effet, nous sommes des commerçants, importateurs et exportateurs installés dans les marchés de Madina, Matoto, Kissosso et Entag, sis dans les communes de Matam et de Matoto. Pendant la campagne présidentielle de 2015, précisément les 8 et 9 octobre 2015, nos boutiques, magasins et kiosques commerciaux ont été systématiquement vandalisés, pillés, certains calcinés et pire, totalement vidés de leurs contenus. Cette situation a entrainé 404 victimes. Les pertes subies sont énormes et ont été constatées par voie d’Huissiers de justice. Elles se présentent comme suit :

Total de victimes : 404 personnes;  Total de pertes enregistrées : 144 milliards 738 millions 718 mille 894 francs guinéens», a déclaré le président, Ibrahima Tall.

Plus loin, l’association dénonce le retard «inexplicable» de la procédure judiciaire. «Sur le plan juridique et judiciaire, nous saisissons l’an 1 des douloureux évènements pour solliciter conformément à l’article 9 de notre constitution, que justice soit rendue dans un délai raisonnable afin que nous soyons rapidement rétablis dans nos droits », fut-il.

Par ailleurs, les membres de l’AVPDPE s’adossent avec optimisme sur le dialogue politique, pour espérer à une réparation effective: «Nous suivons avec beaucoup d’intérêt et satisfaction le dialogue politique qui se poursuit actuellement… Nous souhaitons vivement que ce dialogue aboutisse à une heureuse solution permettant la réparation effective des dommages que nous avons subis».

Mais le dialogue politique qui vient d’ailleurs de prendre fin au palais du peuple ne prévoit pas dans ses conclusions, l’indemnisation des victimes de 2015. Par contre, il est prévu que les victimes de 2013 seront identifiées et recevront des indemnisations.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top