Actualités

Coups de feu dans un lycée de Mamou : Voici ce qui s’est réellement passé

unnamed-10Des coups de feu ont été entendus dans l’après-midi d’hier mardi 11 octobre 2016 dans l’enceinte du lycée Elhadj Aboubacar Doukouré.

Selon les informations fournies par la Direction de l’école, Boubacar Diawara 18 ans, c’est le nom de cet ancien élève du même lycée devenu délinquant, qui a fait irruption dans la cours de l’école après les cours de midi, avec une arme à feu dont on ignore jusque-là le model.

Une fois dans l’enceinte, il a tenté de retirer de force le téléphone de l’élève Mamadou Aliou Barry, âgé de 16 ans, après l’avoir subtilement emmené  derrière le bâtiment qui abrite les classes de 11ème, 12ème et terminales sciences sociales.  Face au refus du jeune élève d’obtempérer, Boubacar Diawara a immédiatement sorti son arme, mais avec la résistance de celui-ci, lui-même il finira par recevoir une balle dans la cuisse gauche.

« Au moment des faits, je donnais mon cours en classe. Pour un premier temps j’ai entendu un élève qui criait au secours, au secours, on m’a tiré dessus! Au moment où je sortais, j’ai entendu un coup de feu», explique le proviseur du lycée Ousmane Koita.

«Ensuite, j’ai immédiatement appelé la gendarmerie qui est venue prendre le délinquant et l’élève  pour les transporter à l’hôpital. Après j’ai appelé  le Préfet, le maire et le DPE qui sont venus incessamment», ajoute t-il.

Depuis les urgences de l’hôpital régional où il reçoit des  soins, Mamadou Aliou Barry raconte son calvaire.

«J’ai rencontré ce jeune (Boubacar Diawara Ndlr) dans la cours de l’école, il était avec un autre jeune. Ils m’ont demandé de les suivre derrière le bâtiment, arrivé là-bas, ils ont sorti un pistolet et m’ont intimé de les remettre mon téléphone mais aussi l’argent que je détenais. En suite, ils m’ont dit de les donner mon sac à dos, je n’ai pas accepté. C’est en ce moment que celui qui détenait l’arme l’a braqué sur mon front sous menace de me donner une balle dans la tête. Avec ma résistance, je suis parvenu à tourner le canon vers lui, il a reçu une balle à la jambe », a-t-il expliqué.

Au sein des autres élèves du lycée, c’est la psychose qui s’affiche sur leurs visages. Les professeurs, eux, parlent désormais d’insécurité au sein de leur école.

A noter que le tireur Boubacar Diawara, reçoit actuellement des soins à l’hôpital régional de Mamou sous surveillance de la gendarmerie.

Quant a Mamadou Aliou Barry, qui n’était que légèrement atteint, il a été mis à la disposition de ses parents.

     Depuis Mamou, Alpha Mamoudou Barry pour mosaiqueguinée.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top