A LA UNE

Des acteurs politiques et de la société civile mettent en place une plateforme contre la « confiscation de la liberté du peuple »

faya-et-bouDes acteurs politiques dont Faya Milimono et Farnçois Bourouno, respectivement président du BL et porte-parole du PEDN, et des membres de la société civile ont mis en place une plateforme citoyenne qu’ils ont présentée à la presse ce vendredi 14 octobre 2016. Elle est dénommée Front National pour la Défense des Droits des Citoyens.

Dans une déclaration qu’ils ont rendue publique, ils ont notifié leurs rejet catégorique de certaines conclusions du dialogue politique notamment en ce qui concerne les élections locales, et parlent d’une confiscation des libertés des citoyens : « En effet, sur la tenue des élections dans les communes, les quartiers et les districts comme cela est prévu par l’article 2 de la Constitution guinéenne et les articles 98, 103 et l’alinéa 2 de l’article 109 de la loi électorale, on s’attendait à un calendrier strict… Très malheureusement les Guinéens ont plutôt assisté à la confiscation de la liberté du peuple d’élire librement, directement et conforment à nos textes de loi ses chefs de quartiers et de district ; et pire, la consécration de la politisation à outrance de la société guinéenne, en optant pour la désignation des chefs de quartier et de district par les entités politiques dont les listes arrivent en tête au scrutin… Nous rejetons catégoriquement cette disposition des accords du 12 octobre 2016», dira Fousseny Koné membre dudit front.

Cette plateforme a des objectifs qui sont entre autres : « Dénoncer toutes les violations de la constitution; Former et informer les citoyens de leur devoir et droit; Utiliser tous les moyens et compétences juridiques dont les moyens constitutionnels et légaux pour s’opposer à toute tentative de violation de la constitution et de la loi ».

Ce front est composé de plusieurs acteurs politiques et citoyens dont Dr Faya Milimono du BL, Sylla Bah du PGRP, Dr Ibrahima Sory Diallo du BOC François Bourouno du PEDN, Boussirou Diallo.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top