Actualités

Indemnisation des victimes de manifestations politiques: L’URTELGUI demande la prise en compte des médias 

sanou-kerfalla-urtelguiFace à des journalistes, ce mercredi 19 octobre 2016, à la maison de la presse, des responsables de l’Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée (URTELGUI) ont  lu une déclaration évoquant l’accord récemment signé par différents bords de la classe politique.

L’union s’insurge contre le volet indemnisation de cet accord  signé le 12 octobre dernier, et demande que les médias victimes d’évènements politiques depuis 2007, soient aussi indemnisés. «L’URTELGUI souhaite que cette opération d’indemnisation, soit, à titre dérogatoire et exceptionnel, élargie aux médias audiovisuels victimes de destructions depuis les évènements de la grève générale de 2007…»

Par ailleurs, elle a dressé le tableau des médias victimes. Le 12 février 2007, la radio Liberté FM a été mitraillée par un commando d’une quinzaine d’hommes armés et a engendré une perte de 871 millions 187 mille FG.

Le 21 septembre 2012, la radio Sabari FM a été totalement saccagée. Les pertes s’élèvent à 2 milliards 500 millions de FG. Le projet de télévision Sab TV a été freiné. Les radios Renaissance FM, Soleil FM, Espace FM, Batè FM et le Groupe Evasion son également dans le lot des victimes. Ces données sont fournies par l’union.

L’URTELGUI entend passer par tous les moyens pour se faire entendre et avoir une satisfaction.

Mamadou Sagnane

 

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. tim

    20 octobre 2016 at 12 h 23 min

    Alpha Condé et les hommes politiques guinéens ne doivent pas oublier les victimes du 4 juillet 1985. Des guinéens avaient aussi tout perdu. Il faut les imdemniser aussi.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top