A LA UNE

Dossier 28 septembre 2009 :  Un fonds de plus  63 mille dollars pour les victimes

AVIPA AsmaouA travers un un projet que la fondation OSIWA  vient de financer sur 12 mois, les victimes seront assistées auprès des juges sur le plan national et international. Le lancement de cette initiative a eu lieu ce samedi à la maison de la presse.
Grace à cet appui financier d’Open Society Initiative for West Africa, AVIPA pourra, les prochains mois, tenir des séances de sensibilisation pour situer les citoyens sur le niveau d’avancement des procédures dans ce dossier du 28 septembre, a annoncé  Asmaou Barry , présidente de l’AVIPA.
Les victimes, parents et amis des événements de 2009 souhaitent que le gouvernement prenne ses responsabilités, pour que démarre courant 2017 le procès des auteurs présumés de ces massacres.

Les avocats espèrent que les autorités sauront répondre à cette demande  pour mettre en place  un cadre idéal permettant la tenue de ce  procès, indique  Me Hamidou Barry, avocat des victimes
L’Organisation Guinéenne de Défense des Droits de l’Homme dénonce l’indifférence des partis politiques vis-à-vis de ce  dossier.

Ce sont ces  mêmes politiques, expliquent le vice président de l’OGDH, qui ont mobilisé le 28 septembre 2009 les citoyens au stade du même nom.
Aujourd’hui, plus de 14 inculpations ont eu lieu dans ce dossier. 7 ans après les faits, les victimes, parents et amis peinent toujours a être rétablis dans leur droit.

Bah Séckou

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top