Actualités

Plume à Aboubacar Diallo du 25 Octobre 2016

plumeContre vents et marées, en dépit des chausse-trappes, crocs-en jambes et toutes les manœuvres, qu’ils ont orchestrés, dans le dessein apparent de saper une initiative aussi belle et importante qu’elle soit, portée par un des leurs, celle-ci, se tiendra bel et bien. Grâce à la volonté ardente d’un seul homme.

Finalement, il n’y a rien, absolument rien qui reste sacré dans ce pays. Il n’y a rien qui échappe à l’indélicatesse de nos cadres véreux et dénudés de toute conscience professionnelle, pis, de tout amour de la patrie. Leur outrecuidance à cracher sur tout, à vouloir tout saboter, leur mauvaise foi, doublée d’une hargne tenace à mettre des bâtons dans les roues, à poser des chausse-trapes et des réverbères sur le chemin de réalisation de toute initiative et leur porteur, n’ont d’égales que leur méchanceté à détruire, que leur science de pourrir la vie à tous ceux qui se battent pour des idées, pour la bonne cause, pour des valeurs, et non pour de l’argent, qui ont à cœur de changer des choses, de pousser à des changements profonds, à des mutations qui s’imposent comme passerelle obligatoire pour tout pays qui aspire à devenir d’abord une nation, ensuite une nation unie et prospère.

Le ministre Kalifa Gassama Diaby, n’en déplaisent aux détracteurs, Dieu seul sait, qu’ils ont tout essayé pour mener la vie dure à ce cadre brillant et d’une honnêteté d’airain, oui, le ministre Gassama, est bien de ce petit cercle de guinéens, qui sans arrière-pensée aucune, sans jamais eu de velléité aucune de prévarication comme c’est érigé en règle de gouvernance en Guinée, je mets quiconque au défi de prouver le contraire, qui brûlent de grandes idées pour leur pays, pour la société guinéenne, mais qui au lieu d’être portés au pinacle, sont tout le temps toisés, m…..leurs initiatives et projets, piétinés. Inutile de rappeler ici le long chemin de croix, la longue traversée de désert qu’a été sienne, combattu à l’interne aussi bien au gouvernement qu’au sein de la majorité présidentielle, mais applaudi par la Guinée et les guinéens, jusqu’aux opposants.

Son pêché, être brillant, être un cadre intègre, aux yeux de qui, seuls comptent, les devoirs de servir loyalement son pays, et de participer à la construction de celui-ci, qui refuse toute compromission, qui abhorre leurs combines et complots contre le peuple. Parce que, donc, atypique, immunisé contre la corruption et les trictracs de derrière les rideaux, qu’ils ont juré de l’abattre, de le détruire et détruire toute initiative venant de lui. Autrement, dites-moi comment ont-ils poussé les crampons de l’inconscience, de la mauvaise foi, bref de leur antipathie pour leur patrie, au point de réussir presque à saboter une initiative comme la semaine nationale de la citoyenneté ? Comment est-ce possible ? Alors que depuis trois mois au moins, le projet a fait son chemin et obtenu toute validation officielle, aussi bien en conseil des ministres que par décret présidentiel. Et aussi une loi, votée à cet effet.

Je veux m’adresser au premier ministre Mamady Youla et à ses ministres du portefeuille économique, Malado Kaba et Mohamed Lamine Doumbouya, pour leur dire que trop c’est trop, qu’ils ont agi contre la République, qu’ils ont agi en désacralisant un engagement présidentiel, en se dérobant d’une consigne expresse, à eux donnée, via un décret présidentiel.

Il n’y a qu’en Guinée, sous Alpha Condé, qu’il soit possible d’assister à un tel affaissement de la parole donnée par le président de la République. Mais qu’on se le tienne pour clairement dit, cette semaine de la Citoyenneté, parce qu’elle est très importante, parce qu’elle tracera les sillons d’une refondation de notre société, parce qu’elle contribuera, à n’en pas douter, à une renaissance du guinéen, pour faire de lui, un citoyen, que cette semaine, se fera, se tiendra, quels que soient les encombres et autres impédimentas.

A bon entendeur, salut !

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top