Actualités

Avenir du travail en Guinée : Le ministre Damantang Albert lance la réflexion

Conakry, le 26 octobre 2016 – Créer de l’emploi et offrir un travail décent pour tous, telle est l’ambition qui anime le Gouvernement Guinéen. C’est dans ce dessein que le Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail a organisé ce mercredi 26 Octobre, dans un complexe hôtelier de la place, l’Atelier National de Réflexion sur l’Avenir du Travail en Guinée. 

Cet atelier qui regroupe des panélistes venus l’administration publique, du secteur privé, d’Ong, syndicalistes et de l’inspection générale du travail a pour objectif principal d’entreprendre un dialogue national tripartite et inclusif en Guinée pour contribuer à la réflexion sur l’avenir du travail.

Présent à cette cérémonie d’ouverture de cet atelier, Monsieur François MURANGIRA, Directeur du Bureau de l’OIT à Dakar a tout d’abord mis l’accent sur la célébration des cent (100) ans d’existence de l’OIT au service de la justice sociale dans le monde. Pour lui, tous les États membres, c’est à dire les mandants tripartites de l’OIT à savoir le gouvernement, les employeurs et les travailleurs, sont engagés dans cette initiative à travers les dialogues nationaux, comme c’est le cas aujourd’hui. S’agissant du cas guinéen, Monsieur MURANGIRA a exprimé la fierté de son organisation de voir la Guinée au sein de cette institution à laquelle elle est membre depuis 1959 en sa qualité de membre actif. 

Quant aux résultats ou recommandations issus des dialogues nationaux, Monsieur François Murangira a indiqué qu’ils serviront à alimenter les réflexions de la commission mondiale qui sera mise en place par l’OIT en 2017. Et cette commission publiera un rapport et des recommandations en 2018 sur l’avenir du travail dans le monde. 

Plus loin, il dira que le rapport et les recommandations orienteront les pays dans la mise en place des politiques et des actions qui apportent des réponses aux situations intolérables qui persistent aujourd’hui dans le monde du travail notamment les inégalités sociales, la précarité des services sociaux de base, l’accroissement de l’économie informelles, les exclusions sociales, le chômage et le sous-emploi massif des jeunes.

Avant de terminer son allocution, Monsieur François Murangira est revenu sur les recommandations de la conférence internationale du travail ténue en 2015, qui s’articulaient autour de quatre thèmes à savoir:

1- Le travail et la société. Ici, dit-il, il s’agira de mener une réflexion approfondie sur la place du travail dans la société.

2- Des emplois décents pour tous. Pour la Guinée, il s’agira de procéder à une réflexion qui va ressortir les contraintes liées à l’atteinte du plein emploi décent pour tous en vue de proposer des orientations nouvelles notamment pour l’éradication du chômage et du sous-emploi massif des jeunes.

3- L’orientation du travail et de la production. Il sera question ici d’analyser les impacts de la mondialisation sur les chaînes de production et d’approvisionnement en Guinée.

Enfin 4- La gouvernance du travail. Il s’agit de mener une réflexion sur la manière dont le travail est organisé au moyen de multiples instruments.

Monsieur François Murangira a émis le souhait de voir, à l’issue de ce dialogue, une feuille de route consensuelle et une déclaration finale de haute qualité qui occupera une place de choix dans le rapport mondial sur l’avenir du travail, qui continuera à alimenter des réflexions et inspirer des actions sur l’avenir du travail en République de Guinée.

Monsieur le Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail Damantang Albert Camara a salué les multiples efforts du BIT en faveur de l’organisation de cet atelier consacré à la réflexion sur l’initiative sur l’avenir du travail. Parlant des quatre thèmes retenus par le BIT à l’occasion du centenaire de l’institution, Monsieur le Ministre a expliqué que l’organisation de ce dialogue permettra:

– De traiter les différentes thématiques retenues en adaptant leurs contenus aux circonstances et priorités nationales du monde du travail en garantissant la pertinence universelle de l’initiative.

– D’adopter une feuille de route et une déclaration finale sur l’avenir du travail en Guinée.

 C’est sur ces notes d’espoir que le Ministre Damantang Albert Camara a déclaré ouvert le présent atelier de dialogue national sur l’avenir du travail en République de Guinée.
 La Cellule de Communication du Gouvernement

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top