A LA UNE

Le CNOCS s’effrite : Un Secrétaire national jette l’éponge et dénonce « un bureau où les gens sont gangrenés par l’hypocrisie »

img_20161027_134848_027

Boubacar Sylla

 Revendiquant 20 ans de carrière au sein de la société civile, le secrétaire national chargé des questions de jeunesse et d’emploi  du Conseil Nationale de la Société Civile (CNOCS), Boubacar Sylla, dit avoir démissionné de cette organisation devenue selon lui, une amertume pour les citoyens.

Parlant d’une caporalisation du CNOCS par Dansa Kourouma qui en est le président, et Dr Abdoulaye Diallo, comme principale cause de son départ,  il a dénoncé le mode de désignation du  représentant du CNOCS au dernier dialogue politique.  Selon lui, le choix du Dr Abdoulaye Diallo, n’a fait l’objet d’aucune concertation.

Au CNOCS, « le président est au dessus de l’Assemblée générale », dénonce Boubacar Sylla.  Parlant de la gouvernance de ce CNOCS qu’il quitte aujourd’hui  et  qu’il décrie comme étant un royaume sur lequel règne  par  sa majesté Dansa Kourouma, il dénonce « un bureau où les gens sont gangrenés par l’hypocrisie » avant d’affirmer que les comptes de l’organisation sont mal gérés.    D’ailleurs, selon ce frondeur, le CNOCS n’a aucun plan d’action validé par son assemblée générale.

Avant de passer à cette demission, il dit avoir adressé un mémorandum aux 27 membres du bureau, proposant une assemblée extraordinaire avant fin 2015. « Aucun ne m’a répondu », regrette-t-il.

Oumou

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top