A LA UNE

Patrimoine culturel : Le ministre Siaka Barry cherche l’appui des députés pour réclamer des oeuvres « volées » par la France lors de la colonisation

siakaLe weekend dernier, les députés guinéens ont examiné et adopté un projet de la loi portant sur la protection, la conservation et la mise en valeur du patrimoine culturel et historique guinéen.

La nouvelle loi adoptée par  la représentation nationale vient combler un vide juridique. Elle protège désormais  le patrimoine culturel et historique guinéen. C’est pourquoi  le Ministre Siaka Barry souhaite, dès la promulgation de cette loi, aller en guerre contre ceux qui ont pillé le patrimoine culturel national.

« Il faudra que cette Assemblée m’accompagne après avoir voté cette loi pour réclamer à ces grandes puissances ce qu’elles nous ont pris. En 1898 l’Almamy, Samory Touré, lorsqu’il avait été arrêté, ses objets ont été mis sous scellé par la justice française à l’époque, la tête de l’Almamy Boubacar Biro et ses objets ont été également transférés. Ces objets peuplent aujourd’hui le musée de Louvre, de  Grévin à Paris et de Los Angeles aux Etats-Unis. Nous devons réclamer ces biens mal acquis par l’Europe », a t- il conclut sous l’ovation des députés.

Pour Siaka Barry, l’héritage culturel de nos devanciers n’a pas été préservé et il se trouve aujourd’hui dans un état lamentable. « Qu’avons nous fait de l’héritage d’un Keita Fodeba, d’un Camara Laye, d’un Samory Touré. J’ai été voir le balafon de Gnagassola lors de la fête de tabaski  passée, puisqu’on m’a  dit qu’on ne le sort qu’à la fête de tabaski, pour pouvoir m’enquérir de l’état de conservation du balafon et je vous dis ici que le balafon conquis par Soundiata Keita en 1.235 est aujourd’hui dans un état piteux », a-t-il indiqué.

Pierre Guilao pour mosaïqueguinee. com

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. tim

    31 octobre 2016 at 13 h 17 min

    Monsieur le Ministre, s’il vous plait, si vous aimez très bien ces objets de valeur, laissez-les là oû ils se trouvent car au moins ceux là connaissent leurs valeurs. Mais, ils seront détruits si vous les envoyez ici en Guinée. Regardez les grands cites touristiques coloniaux et la maison de Myriam Makeba qui sont à l’abandon ici en Guinée. Si vous aimez la Guinée et ces objets de valeurs, oubliez les là-bas. Et tout dèputé qui aime la Guinée doit voter contre le rapatriement de ces objets de valeurs car on va les prendre et les abandonner chez nous ici.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top