A LA UNE

Elections locales à Siguiri: Norassoba, une circonscription à risque pour le RPG

maxresdefaultDepuis l’annonce de la tenue des élections communales et communautaires, ça grésille dans les bases des partis politiques. Les bastions du RPG Arc-en-ciel par exemple, risquent de s’embraser au soir des désignations dit-on fantaisistes et faites par afinité des représentants de cette formation.

A Siguiri le syndrome d’une éventuelle explosion est perceptible. Il l’est beaucoup plus à Norassoba, une localité située à 70km de la ville. Les anciens du parti, impopulaires à cause de leur gestion décriée par la communauté, continuent à y croire et sont prêts à tout pour s’y éterniser.

Lancei Kanimandian Doumbouya, le désormais ancien maire de la commune rurale, qui bombe le torse tout en brandissant son épée de militants de longue date, menace de ne rien lâcher.

La concurrence s’annonce rude et passionnante entre lui et Sékou Mankon Doumbouya, un jeune diplômé, Président du RJDN (rassemblement des jeunes pour le développement de Norassoba), serait le choix des jeunes du village et des localités environnantes.

D’après nos sources, ces jeunes l’ont fait savoir à toutes les autorités, et ont menacé de basculer ailleurs à défaut d’une candidature indépendante.

Les responsables du parti à Siguiri seraient «très» embarrassés par cette nouvelle moins reluisante, qui leur vient de Norassoba, et qui risque de s’étendre dans d’autres localités comme  un tsunanie.

Le comité d’appui aux élections au compte du parti au pouvoir, mis en place tout récemment sous l’impulsion du Président de la République, aura fort à faire avec des dossiers du genre, courant partout. Nous y reviendrons !

ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top