A LA UNE

Paul Moussa DIAWARA : «Il n’y a plus de contrat entre Eventus et l’OGP» (Interview exclusive)

img_20161107_115200Ce lundi 07 novembre 2016, un sujet surprenant s’est invité dans le débat public. Il concerne l’Office Guinéen de Publicité (OGP) dont le Directeur, Paul Moussa Diawara, est accusé de ne pas vouloir procéder au payement de la facture d’un prestataire appelé Eventus Guinée, un cabinet privé. Notre rédaction est allée à la rencontre du Directeur pour recueillir sa version des faits. Visiblement serein, Paul Moussa se dit prêt à affronter son accusateur même devant la justice.

Lisez !

La genèse du conflit 

C’est un contrat de passation de service entre l’OGP et le cabinet Eventus, datant de 2010, quatre ans avant mon arrivée. Avant moi, rien n’avait été fait dans le cadre de l’exécution dudit contrat. C’est à ma venue que Monsieur Dioumessy (Responsable d’Eevntus NDLR) a jugé nécessaire de le relancer, puisqu’il a  vu que j’avais annoncé des reformes. On s’est mis d’accord et j’ai dit qu’il fallait qu’on l’améliore pour lui donner plus de possibilité de travailler sur ce volet parce que je veux des reformes dans ce secteur. C’est ainsi qu’une opportunité lui a été donnée d’avoir pouvoir en fin de compte, selon ses propres termes, travailler comme ça se doit parce qu’il n’en n’avait pas eu l’opportunité avec l’ancienne équipe.

Ce que le cabinet Eventus devait faire 

Il revenait à DIOUMESSY d’engager des dépenses, son énergie, ses compétences, son expertise et tout ce qu’il faut pour amener les opérateurs de téléphonie au payement des taxes. C’est ce qui n’a pas été fait. Si on est parti en procès, deux ans de procès contre les opérateurs de téléphonie, c’est parce qu’il n’avait pas accompli sa mission. Ceux qui ont fait le travail c’est l’OGP, les huissiers et les avocats. Quant on accomplit une mission dans le cadre d’un contrat, on fait un rapport qu’on envoie à son partenaire en échange d’un accusé de réception. DIOUMESSY ne peut vous montrer aucune copie d’un accusé de réception, à part le contrat-là. Demander le payement à l’OGP qui a fait le travail avec les avocats et les huissiers alors que ce travail lui revenait, c’est du n’importe quoi. Parce que pour moi, il ne suffit pas d’avoir le contrat, il faut exécuter le travail et il ne l’a pas exécuté.

Vers la résiliation du contrat pour mettre fin à la polémique

Dans un premier temps nous avions dit que le contrat restait valable pendant  quatre ans. Mais même si on dit cent ans, avec le manquement qui a été observé, on peut dénoncer ce contrat et le résilier et c’est ce qui va être fait aujourdhui.

Ce contrat, je le dénonce au nom de mon Institution et je le résilie à compter d’aujourdhui. Il n’y a plus de contrat entre Eventus Guinée et l’OGP parce qu’Eventus Guinée, qui a été recruté par l’OGP pour exécuter une mission, n’a pas fait son travail. Il n’est pas normal qu’on soit payé alors qu’on a pas exécuté le contrat, on ne peut pas entrer dans ça. Si DIOUMESSY  a une quelconque preuve qu’il a travaillé, et que l’OGP a refusé de lui payer son dû, il est libre de nous poursuivre, nous ne sommes pas au dessus de la loi.

Quelle assurance à l’endroit des partenaires de l’OGP qui pourraient être tourmentés par cette polémique ?

A l’article 4 du contrat, il est écrit qu’à compter de son entrée en vigueur, le prestataire rend compte à l’OGP de l’exécution des travaux chaque trimestre. Il n’a qu’à vous montrer le rapport de  mission qu’il a déposé et dont il détient copie de l’accusé de réception de mon secrétariat. Vous voulez que moi qui suis engagé dans les reformes ey le changement prônés par le Pr Alpha Condé, paye des contrats non exécutés ? Je ne payerai pas un contrat non exécuté. C’est un délit et moi, je ne peux pas me rendre coupable de cela.

Affaire à suivre !

Propos recueillis par M’bonet

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top