Actualités

Semaine de la citoyenneté : L’ONG F2DHG au secours d’une centaine de personnes défavorisées

moussa-yeroDans le cadre de la Semaine nationale de la citoyenneté et de la paix (SENACIP), l’ONG Femmes, développement et droits humains  en Guinée (F2DHG), a distribué  ce dimanche 6 novembre 2016 à Conakry, d’importantes quantités de vivres à des personnes hospitalisées et à des albinos.

Parmi les cent (100) personnes qui ont bénéficié de ces différents dons, il y a un jeune aveugle qui habite dans le quartier Koloma, des malades hospitalisés à l’hôpital Jean Paul 2 dans la commune de Ratoma, des albinos trouvés autour de la grande mosquée Fayçal, et des enfants alités dans le service pédiatrie de l’hôpital Ignace Deen.  Chacun d’entre eux a bénéficié de quantités de riz, de sucre, d’huile, de boites de sardine, de savons, de boites de lait…

A l’hôpital Ignace Deen, le médecin-chef par intérim du service pédiatrie, le Dr Soumah Mamadouba Souleymane, ne cache pas sa satisfaction. «C’est un sentiment de fierté et ça me va droit au cœur parce c’est un acte citoyen et de charité aussi. Nous, médecins pédiatres, pratiquons la médecine sociale.  On n’est pas avec des adultes qui ont de gros moyens. Nous sommes des avocats des enfants. Nous sommes obligés de nous mettre à la disposition  des enfants pour les supporter. Donc, si nous voyons un groupe de personnes qui viennent nous aider dans ce sens, nous ne pouvons que nous réjouir», dit-il.

Ce médecin invite les citoyens et autres organismes à suivre l’exemple donné par l’ONG F2DHG pour soutenir les personnes malades et vulnérables.

La présidente de l’ONG F2DHG, salue l’idée d’instauration de la Semaine nationale de la citoyenneté en Guinée. C’est cette initiative gouvernementale, explique Mme Moussa Yéro, qui a incité les membres de son organisme à ne pas rester indifférents. « On se dit que ces personnes alitées auraient pu faire la même chose, mais vu qu’elles sont empêchées par la maladie peut être qu’elles ne se rendront même pas compte qu’il y a une Semaine nationale de la citoyenneté et de la paix. Voilà pourquoi nous sommes venues vers eux pour leur montrer qu’elles sont citoyennes à part entière. Et qu’il faut qu’elles aussi sachent ce qui se passe dans la cité et qu’il y a des gens qui pensent à elles», ajoute-t-elle.

Mme Yéro dit souhaiter que les personnes vulnérables comme les albinos aussi aient leur mot à dire à l’occasion de cette semaine.

Parlant au nom de tous les bénéficiaires, Mme Kadiatou Diawné, hospitalisée à l’hôpital Ignace Deen, a salué l’ONG donatrice et fonde l’espoir que d’autres voir d’autres en fait autant. «Aujourd’hui, je suis ravie de savoir qu’il y a des Guinéens qui pensent à nous personnes malades et hospitalisées. C’est un geste qui nous redonne de la force et du courage, et qui nous remonte le moral », déclare-t-elle.

Lancée le 1er novembre, par le ministère de l’Unité nationale et de la citoyenneté,  la Semaine nationale de la Citoyenneté  devrait être clôturée ce mardi à Conakry.

Bouka Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top