Actualités

USA : Il avait prédit l’élection de Donald Trump

1abdourah baldAu soir des élections présidentielles américaines, dans un débat chez nos confrères d’Espace, Abdourahmane Baldé laissait entendre que Donald Trump battrait la candidate des démocrates. Quelques heures après, à la publication des derniers résultats, la réalité lui a donné raison.

«Quand vous analysez l’histoire des élections présidentielles des États-Unis d’Amérique, vous vous rendrez compte que les Américains sont attachés à un certains nombre de en tout cas ce qui concerne leur président parmi lesquelles il y’a surtout la santé du président, la sécurité, l’emploi jeunes…. Mme Hilary Clinton en publique a démontré que sa santé était fragile, elle était tombé en public, il y a eu ses histoires de mails et elle a mal répondu à l’une des questions dans le débats où elle disait qu’elle n’avait pas compris », a t-il expliqué au micro d’un reporter de Mosaiqueguinee.com parti à sa rencontre.

«Contrairement à Madame Hilary Clinton, Donald Trump était très énergique et les Américains aiment le dynamisme, ce qui est vivant, ce qui est déterminé, motivé. Il a promis qu’il va ramener les entreprises Américaines qui sont en Chine et cela  parce que d’après lui cela va créer de l’emploi. Il a promis  qu’il va construire le mur, les gens ont cru que les Américains ne sont pas intéressés, oubliant qu’aujourd’hui il y a le front national qui évolue en France, il y a eu le Brexit en Angleterre, il y’a eu des petits partis populistes en Allemagne, qui créent des problèmes à Angela Merkel; l’immigration clandestine parce qu’en faite le monde occidental souffre aujourd’hui », a martelé Abdourahmane Baldé.

Abdourahmane Baldé s’est prononcé également sur la question de coopération Entres les Etats-Unis d’Amérique et l’Afrique, version Donald Trump.

«Je n’ai pas beaucoup d’espoir sur le fait qu’un étranger puisse servir les populations africaines, il nous appartient nous Africains de nous parler entre nous, de trouver les solutions à nos différents problèmes, parce qu’un gain étranger n’est jamais sûr », fait comprendre Abdourahmane Baldé.

Alhassane Djigué Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top