A LA UNE

Adoption du point 2 de l’accord du 12 Octobre : L’UFDG peut bien compter sur le GRUP

papa-koly-kourouma-2Depuis la signature de l’accord du 12 octobre par le RPG AEC et l’UFDG principalement, d’autres formations politiques comme le BL de Faya Milimono, le PEDN et l’UFR embarquée plus tard à bord du navire des mécontents, ne cessent de protester et de mener des actions contre le contenu du point 2 de cet accord, qui confère aux partis politiques la possibilité de nommer des chefs de quartier.

Accusée à tout bout de champs d’avoir pactisé avec le camp présidentiel pour marquer là un recul dans le processus de décentralisation du pouvoir politique en Guinée, l’UFDG est sans cesse vilipendée. C’est bien dans ce contexte que Papa Koly Kourouma, président du parti GRUP, reçu ce lundi par la rédaction de Mosaiqueguineee.com, a déclaré à qui veut l’entendre que ce point 2 de l’accord ne porte aucun préjudice à la démocratie, exprimant ainsi la position de son parti, totalement en phase avec celle de l’UFDG.

« Nous sommes en parfaite harmonie avec l’UFDG au sujet du point 2 de l’accord. Nous soutenons l’accord et nous estimons qu’il est bien ficelé », nous a déclaré le leader du parti GRUP.

Conscient des actions en cours par des frondeurs dont Faya Milimono et une vingtaine d’organisations de la société civile, pour emmener les députés à ne pas loger ce point 2 de l’accord dans le code électoral, Papa Koly Kourouma lance un appel favorable à Cellou Dalein Diallo de plus en plus isolé par des anciens alliés qui tournent le dos justement à cause de ce qu’ils appellent une trahison perpétrée par le parti de leur chef de file. « J’appelle les députés à voter pour », déclare le président du GRUP.

Pour Papa Koly Kourouma, le principe de désignation des chefs de quartier au prorata des résultats des communales cadre parfaitement avec l’aspiration légitime du choix des chefs des quartiers et districts par les populations de ces circonscriptions données. La seule nouveauté est que cela sera fait désormais indirectement.

Retrouvez bientôt l’intégralité de cette interview !

La rédaction

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top