A LA UNE

Reforme du système éducatif : Le lycée Elhadj Aboubacar Doukouré, symbole de l’échec

mamouLe sujet de l’éducation est toujours resté un refrain dans les discours du régime d’Alpha Condé, qui vante son programme de reforme du système éducatif porté par le Ministre Ibrahima Kourouma. Cependant, la réalité dans nos établissements scolaires, surtout celles se trouvant à l’intérieur du pays démontre que ce qui a été fait est  insuffisant par rapport aux annonces.

Dans le plus grand établissement scolaire de Mamou, le lycée El Aboubacar Doukouré, le constat est amer.  Dans la cour du lycée, le visiteur est d’abord marqué par un manque criard de professeurs devant un nombre pléthorique d’élèves. Ils sont au total  trois mille trois cent soixante dix (3370) élèves repartis dans vingt sept (27) groupes pédagogiques, pour  seulement quarante deux (42) professeurs titulaires.

Ce qui donne selon Mr Ousmane Koita, proviseur dudit lycée, un nombre de «120 élèves par classe». Sauf que dans certaines salles de classes visitées par notre correspondant régional, l’effectif est bien plus important.

Dans l’une des  six (6) classes de 7ème par exemple, on compte un effectif allant jusqu’à cent quatre vingt dix (190) élèves, assis quatre (4) par table.

«Chaque jour, il faut être là avant 8 heures pour espérer avoir une place » lance Néné aye bobo Camara.  «Celui qui n’est pas là à l’heure, sera obliger de s’arrêter au font de la salle ou a défaut, s’asseoir à terre pour pouvoir écrire » renchérit Tibou Bah.

En plus de cet état de fait, il faut ajouter le manque de professeurs titulaires dans certaines matières comme le français, la chimie  et la physique. De quoi susciter l’inquiétude de certains parents d’élèves sur la bonne formation de leurs enfants.

 A noter que  ce lycée qui a été inauguré depuis  1958, a formé plusieurs cadres dont entre autres,  l’actuel ministre conseiller à la présidence, Bantama Sow et l’ancien ministre de l’économie et des finances, Dr Ousmane Doré.

  Alpha Mamoudou Barry, Mamou pour Mosaiqueguinée

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top