A LA UNE

Exclusif : Dépuis le Maroc, le Préfet de Fria réagit aux accusations des ressortissants de Banguigny

gnalenDans une lettre ouverte adressée à Hadja Gnalen Condé, Préfet de Fria, des ressortissants de la sous-préfecture de Banguigny ont accusé la première autorité de cette préfecture dont leur localité relève administrativement, d’avoir injurié leurs parents. Ils l’accusent également de vouloir couper les habitants de leur sous-préfecture de certaines assistances de l’Etat.

Ce mardi 22 novembre 2016, Mosaiqueguinee.com a joint madame le Préfet depuis le Maroc où elle séjourne pour des raisons de santé.  « Je n’ai jamais fait une tournée à huis clos. La presse a toujours été à mes côtés. Ils n’ont qu’à donner leur source d’informations. C’est purement politique. Et je ne me mêle pas de la politique politicienne mais de la politique de développement telle que mentionnée dans ma lettre de mission », a-t-elle souligné.

Pour eux, Gnalen Condé se comporterait en leader politique contre leur communauté. « Je ne suis pas venue à Fria pour récupérer un électorat.  Je suis venue pour la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de développement », reagit-elle.

Selon Hadja Gnalen Condé, la sous-préfecture de Banguigny a toujours bénéficié de tous les dons octroyés à la préfecture au même titre que les autres communes.
Pour elle, aucun préfet n’a fait  plus qu’elle en faveur de la communauté de Banguigny.
En conciliatrice, Hadja Gnalen Condé invite les ressortissants de Banguigny à une conjugaison d’efforts pour le développement de leur localité au lieu de se lancer dans un débat stérile, couronné de calcul politique.

Fatoumata Traoré

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top