A LA UNE

Recensement biométrique des étudiants : Le ministre Yéro Baldé lance officiellement la campagne à Sonfonia

yero-balde-3Bien que démarré depuis plus d’une semaine, le recensement biométrique des étudiants a été officiellement lancé ce mercredi 23 novembre 2016 à l’université Général Lansana Conté de Sonfonia (UGLC/S) par le ministre en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Abdoulaye Yéro Baldé.

Accompagné du recteur de l’université et de son personnel, le ministre a visité tour à tour les différents blocs où se tenaient cette opération pour s’enquérir de l’évolution.

Au terme de ce périple, Aboulaye Yéro Baldé s’est prêté à la presse et a livré l’objectif de cette bio métrisation. « L’objectif de cette bio métrisation, il y en a plusieurs : La maitrise de l’effectif pour des questions pédagogiques, parce qu’il faut qu’on puisse déterminer le type des classes pédagogiques dont nous avons besoin pour mieux encadrer les étudiants et leur fournir de formation de qualité ; Il y a aussi l’aspect financier, parce qu’on dépense assez d’argent dans ce secteur. Sans la maitrise des effectifs, nous ne savons pas où vont ces fonds. Donc nous espérons faire des économies qui vont permettre de mieux équiper nos universités, nos centres de recherches et aussi mieux traiter nos enseignants et tout le personnel d’encadrement. Il y aussi l’aspect sécuritaire. Nous avons l’obligation de sécuriser nos campus pour savoir qui entre et qui sort», a dévoilé le chef de département de l’enseignement supérieur.

yero-balde-1

«Etant à l’heure du numérique, effectivement ça va permettre un meilleur accès aux ressources que le numérique met à notre disposition, c’est-à-dire les bibliothèques virtuelles, les e-learning… », a ajouté le ministre.

Le recteur de Sonfonia, Dr Mamady Kourouma, a pour sa part exhorté les étudiants à se faire recenser car, dira-t-il, celui qui n’est pas recensé, ne sera pas considéré comme étudiant.

Aux dires du ministre, cette opération se poursuivra jusqu’aux centres de recherches, à l’enseignement technique, mais aussi à l’enseignement pré-universitaire.

Au centre de recensement de Sonfonia, seuls les étudiants de l’UGLC de Sofonia, de l’ISEG de Lambanyi et de l’ISIC de Kountia s’y rendent pour se faire recenser.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top