A LA UNE

Retour de Malick Sankon à Conakry : Le nouveau membre du Conseil de l’AISS dévoile ses ambitions

img_20161122_214230

Malick Sankon à l’aéroport de Conakry

Cette année, la Guinée a remarquablement pris part au Forum mondial de la sécurité sociale organisé par l’Association Internationale de la Sécurité Sociale (AISS) à Panama City, capitale du Panama. Pour la première fois, au cours de cette rencontre tenue du 14 au 18 novembre 2016, la Guinée, à travers le Directeur Général de sa Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), Malick Sankon,  a été choisie pour occuper un siège au sein du Conseil de l’AISS.

Après la clôture de cette rencontre, Malick Sankon est revenu au pays mardi soir par un vol d’Air France. A sa descente d’avion à l’aéroport de Conakry, l’homme s’est prêté aux questions des journalistes pas sans dégager quelques ambitions. « Je suis satisfait de ce forum qui a vu plus de mille délégués réunis », nous a-t-il confié.

« Depuis la création de l’Association Internationale de la Sécurité Sociale en 1927, la Guinée n’a jamais appartenu au Conseil. Peut être que c’est par simple négligence. Alors cette fois-ci, nos pairs de la CEDEAO ont jugé nécessaire que la Guinée fasse partie, et à l’unanimité, ils ont tous soutenu la candidature de la Guinée. C’est à ce titre que nous avons eu le privilège, comme le Niger, d’appartenir désormais au Conseil de l’AISS », a détaillé Malick Sankon.

A en croire aux propos du nouveau membre du Conseil de l’AISS, chaque année, l’organisation  tient des centaines de conférences et d’ateliers à travers le monde. Malick Sankon entend saisir cette opportunité pour faire bénéficier son pays. « Au cours de ces conférences et ateliers, vous avez la chance d’échanger les expériences et de connaitre les innovations pratiquées au niveau des uns et des autres. Je pense que la Guinée en profitera », a-t-il mentionné.  Sankon envisage d’ailleurs l’organisation d’un forum régional à Conakry en 2017. Ce forum devrait servir de cadre pour expliquer les avancées non négligeables que la gouvernance d’Alpha Condé a pu opérer en matière de couverture sociale.

« Je remercie sincèrement  les cadres et les employés de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale de la Guinée. Grâce à eux, nous avons pu obtenir cette place. C’est un mérite qui revient à toute l’équipe, pas à moi seul », a déclaré le DG de la CNSS.

Ces dernières années, la Guinée a mis en place deux Institutions de couverture sociale. Il s’agit de l’Institution Nationale d’Assurance Maladie Obligatoire (INAMO) et la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS). Une avancée à mettre àl’actif non seulement du regime actuel,  mais aussi et surtout du mouvement syndical guinéen qui en a fait des points non négociables dans ses discussions avec le gouvernement.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top