A LA UNE

Gouvernance : Alpha Condé s’en prend de nouveau à ses ministres en public

alpha-conde-president-de-la-guinee1

Archive

A l’occasion d’une cérémonie officielle dite de remise du carton vert de l’Union européenne au chef de l’Etat, mardi dans un hôtel de la place, Alpha Condé s’en est vivement pris à  la gouvernance de ses ministres. Le chef du gouvernement ainsi que certains ministres particulièrement concernés par les propos sans pitié du Président, étaient dans la salle.

Parlant d’une faible capacité de ses ministres à absorber les fonds disponibles auprès des partenaires internationaux, Alpha Condé dénonce une lourdeur contre laquelle il entend bien lutter. Il a promis de mettre en place plus de sociétés d’Etat à caractère industriel et commercial ou à caractère administratif. « On va créer des agences, mettre des cadres performants, contractuels à qui on va payer un très bon salaire pour qu’au moins les crédits qu’on  va avoir, soient utilisés. Puisque les ministres bloquent alors l’administration va être davantage décentralisée », dit le Président.

Concernant particulièrement le ministre du Commerce, Alpha Condé affirme que « l’organisation du commerce est anarchique ». « J’ai fait des enquêtes aujourd’hui, je constate que le riz est vendu dans les conteneurs 190 mille francs. Comment  se fait-il que ce riz se retrouve sur le marché à 250 mille ? », s’est étonné le Président. « On vend le riz à 250 mille à Kénien, à 260 mille à Matoto… Il n’y a même pas un prix unifié. Donc il faut qu’aujourd’hui la gestion du grain soit radicalement différente de ce qu’elle a été jusque-là. Il faut que ça soit très clair pour tout le monde parce que la gestion est là pour servir le peuple », dit-il.

« Les Chinois disent que quand quelqu’un est courbé à gauche, si on veut le redresser il faut le courber à droite. Comme l’administration est courbée à gauche, on va vous l’obliger à vous courber à droite pour vous emmener à vous redresser », dira Alpha Condé.

Ensuite ce fut le tour du Ministre de l’Energie d’être particulièrement cité dans le on man show du Président. « Ensuite il n’y a pas de communication.  J’ai demandé au ministre  de l’Energie pour quoi il y a coupure. Il y a eu l’orage, c’est abimé …qu’est ce que ça coûte d’informer la population pour dire qu’il y a eu l’orage qu’il y a des pannes qu’on va trouver et pendant quelques jours il y aura des difficultés. On ne communique pas et on laisse les gens mentir », a déclaré le chef de l’Etat qui ajoute que ce mal gangrène tous les secteurs.

Le Ministère des Pêches, organisateur de l’événement, et celui du commerce n’ont été épargnés. Alpha promet des sanctions dans le cadre de la colère des femmes mareyeuses. « Les femmes ont eu raison », entame-t-il. « On n’a pas à donner à une société chinoiss de commercialiser le poisson en ville. Ce n’est pas leur rôle. J’attends le rapport du ministre du Commerce pour savoir qui a donné cette autorisation. On va sanctionner ceux qui ont donné ça. Parce que ça c’est de se foutre de l’Etat guinéen », a annoncé Alpha Condé.

« Tous les étrangers qui veulent pêcher ici maintenant, il faut qu’ils  aient leurs installations à terre…Toutes ces reformes doivent être faites. C’est pourquoi moi je ne peux pas féliciter le ministère des Pêches même s’il y a beaucoup de progrès, parce qu’il reste encore beaucoup à faire », ajoutera quelque part Alpha Condé.

Dans ce discours, Alpha Condé a promis des reformes organisationnelles non seulement au sein du ministère des Pêches mais dans tous les départements ministériels.

Tierno Amadou M’bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top