A LA UNE

 Célébration de la journée internationale des personnes handicapées à Kankan 

20161203_095625Carnaval, conférence et visite de terrain ont dominé les activités de cette journée, placée sous les auspices de Sanaba KABA la ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance.

Tôt ce samedi 03 novembre 2016, des dizaines de femmes, enfants, jeunes et vieux, s’étaient massés sur la place des martyrs, juste en face de la résidence du préfet. Scandant comme slogan « RIEN POUR NOUS SANS NOUS!», ces personnes handicapées, munies de cannes ou de vélos et motos tricycles, ont marché sur près d’un kilomètre pour se rendre à la salle polyvalente de Hochminh où attendaient des responsables d’associations de personnes handicapées, de citoyens ordinaires et autorités.

D’après différents intervenants au nom des personnes porteuses de handicap, «En Guinée, il existe un faible niveau d’égalité de chances entre la classe des individus normaux et celle des sourds –muets, aveugles, handicapés moteurs et retardés mentaux».

Coté scènette, Fatim TRAORE, 18 ans, se dit fière du commerce qu’elle exerce pour se mettre à l’abri de la mendicité. Cette déclaration sur fond de vives émotions en salle, lui a valu une canne électrique offerte par Sanaba KABA.

Par cette démonstration, Fatim TRAORE interpelle ainsi les décideurs à se pencher davantage sur les questions d’autonomisation des personnes handicapées, portant entre autres, sur leur accès aux soins de santé de qualité ,aux écoles, aux micro finances et emplois décents Autre anecdote ayant fait couler des larmes, Salé CONDE, une fillette âgée de 5 ans ,ses deux bras entièrement amputés, se sert de ses deux pieds buvant le contenu d’ une boite de jus.

Pour sa part, Sanaba KABA, après avoir égrené les multiples efforts de son département en faveur des personnes vulnérables, a promis d’œuvrer davantage en vue d’améliorer leur cadre de vie.

Dans la foulée, Général Mohamed GARE, le tout nouveau gouverneur de la région administrative de KANKAN, à travers cette première apparition devant sa population, interpelle tous les responsables de services publics, à faire preuve de plus de responsabilité, en vue d’une application effective des textes de loi et conventions internationales ratifiées par la Guinée en matière des droits de personnes handicapées.

La journée a été close par la visite de quelques centres d’apprentissage de métiers pour personnes vulnérables et une banque de la place.

                             Mamadi CISSE, correspondant régional de Mosaiqueguinee.com à Kankan.

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top