A LA UNE

«Nous n’avons pas les moyens nécessaires pour lutter contre la corruption», dixit le SG de l’Agence nationale anti-corruption (Interview)

skou-mohamed-syllaEn prélude à la célébration de la journée internationale de lutte contre la corruption, prévue le 09 décembre, notre rédaction a rencontré le secrétaire exécutif de l’Agence nationale de lutte contre la corruption, Sékou Mohamed Sylla. Pour lui, l’audience internationale  du Président de la République et son programme Guinée is back ne corroborent pas avec les réalités en matière de lutte contre la corruption dans le pays.

Lisez !
Mosaiqueguinee.com : L’humanité s’apprête à célébrer la journée de lutte contre la corruption, en Guinée  où en est on avec cette pratique ?

Sékou Mohamed Sylla : La Guinée est un Etat partie de la convention des Nations unies, de la CEDEAO et de l’Union africaine de lutte contre la corruption. La Guinée est le seul Etat dans la sous-région qui ne dispose pas d’une loi anti-corruption malgré la volonté politique exprimée. Seul Etat dont le cadre institutionnel de lutte contre la corruption est dans une insuffisance caractérisée, qui ne répond pas aux normes standards dédiées aux institutions de lutte contre la corruption de la sous-région. La stratégie nationale de lutte contre la corruption n’est pas  jusqu’à  date adoptée; voilà les trois défis qui interpellent la Guinée en matière de lutte contre la corruption.

Mosaiqueguinee.com : M. Sylla, quel est aujourd’hui le niveau de corruption  en Guinée ?

Sékou Mohamed Sylla : S’il faut se référer aux données de 2012, la corruption n’épargne aucun secteur. La dernière enquête dont nous nous apprêtions à publier les résultats lors de la célébration de la journée internationale montre que la corruption n’a pas régressé en Guinée. Il faut absolument des moyens appropriés pour lutter contre la corruption. Et si personnellement j’avais  de propositions à faire aux plus hautes autorités, c’est de mettre la lutte contre l’impunité et la corruption en avant pour le gage du succès de la réalisation des projets de société. Sans lutter contre la corruption il serait difficile que les objectifs du développement soient atteints.

Mosaiqueguinee.com : Quelles sont les conséquences de la corruption sur le développement?

Sékou Mohamed Sylla : Ses impacts sont négatifs. La corruption c’est l’anti-développement. Là où il y a la corruption il ne faut pas s’attendre à  un développement, au progrès, à la paix et la sécurité.  C’est tout ça qui est provoqué par la corruption. Nous avons déjà une avancée significative en matière de la chaîne pénale avec l’adoption et la promulgation du code pénal et celui portant sur la procédure pénale qui consacrent tout un chapitre à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées. C’est de voir  maintenant dans quelle mesure nous pouvons aller dans le sens de l’application de ces dispositions, rôle du parquet, de la justice en général pour l’application de ces nouveaux codes.

Mosaiqueguinee.com : Quels sont les moyens de lutte dont dispose  votre agence pour la lutte contre la corruption ?

Sékou Mohamed Sylla : L’ANC fonctionne dans les conditions difficiles, il faut le reconnaître. Nous n’avons les moyens nécessaires pour lutter contre la corruption. Il faut doter l’ANC de moyens nécessaires et c’est ce qui nous manque à l’heure actuelle.

Mosaiqueguinee.com : Quel est donc votre appel à l’endroit des autorités et les citoyens guinéens ?

Sékou Mohamed Sylla : C’est de faire en sorte que la Guinée soit au diapason des Etats en règle. Je le dis et je le répète, c’est le seul Etat de la sous-région qui ne dispose pas d’une loi anti-corruption. L’audience internationale  du Président de la République, son programme Guinée is back ne corroborent pas avec les réalités en matière de lutte contre la corruption. Il faut que le gouvernement prenne en charge la lutte contre la corruption, c’est un enjeu de taille pour le processus du développement de ce pays et conséquemment adopter et promulguer la loi anti-corruption.

Interview réalisée par Yenguissa Sylla

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top