A LA UNE

Affaire du 28 septembre : L’UFC répond à des propos «discourtois et creux» du ministre de la justice contre Aboubacar Sylla (Exclusif)

ufcSuite à la publication de notre article intitulé  Affaire du 28 septembre : Me Cheik Sacko tance le président de l’INIDH et le député Aboubacar Syllale parti de l’honorable Aboubacar Sylla, à travers sa cellule de communication, réagit en dénonçant un discours  inopportun,  discourtois et creux. 

Lisez !

   La Cellule de Communication de l’Union des Forces du Changement (UFC)  a accueilli avec beaucoup de surprise et de regret la sortie du Ministre de la Justice, Garde des sceaux, Cheik Sacko, dans un article paru ce Jeudi, 16 décembre 2016 sur le site d’informations www.mosaiqueguinee.com, dans lequel il s’attaque au Président de l’UFC et Porte-parole de l’Opposition, Honorable  Aboubacar Sylla.

Elle dénonce une intervention inopportune,  discourtoise et creuse, inadaptée dans la communication qui sied dans la vie publique et rejette systématiquement, dans sa forme et son fond ce discours.
 La Cellule de Communication de l’UFC  précise aussi, que les propos de Cheik Sacko font suite à une récente intervention du Président Sylla dans laquelle, il a appuyé, pour participer au débat national et
dans l’intérêt de la justice, dans le dossier du 28 septembre 2016, la proposition du Président de l’Institution Nationale des Droits Humains (INDH), sur le transfèrement dudit dossier à la Cour Pénale Internationale (CPI).
  Elle ajoute que le Président Sylla, député à l’Assemblée Nationale et représentant du peuple et le Président de l’INDH, une Institution constitutionnelle, sont plus fondés, en terme de légitimité à se prononcer dans cette affaire nationale impliquant une violation massive présumée de droits humains. Mieux, l’option de la CPI dans ces
évènements du stade de Conakry est, aujourd’hui, tirant les leçons du retard accusé par les magistrats guinéens, plus pratique que les juridictions nationales, au regard de son indépendance, de ses moyens
et de ses ressources pour faire tenir, dans les meilleurs délais, un procès des plus attendus dans l’histoire du pays. Le principe de subsidiarité et d’insultes à l’égard des magistrats guinéens pitoyablement brandit par Cheik Sacko sont un faux-fuyant et un écran de fumée pour masquer le manque de volonté politique des autorités guinéennes à organiser et à laisser organiser ce procès.
  La Cellule de Communication de l’UFC dénonce l’arrogance et la posture de donneur de leçons de Cheik Sacko, un avocat de province sans aucune compétence reconnue, complètement sortie de l’anonymat  au
soir de sa carrière et parachuté, plus par copinage que par qualification, au sommet de l’architecture étatique, dans un secteur aussi sensible que celui de la Justice. Lui qui, sans résultat, aucun, depuis plus de trois ans à ce poste et est son plus piètre occupant et l’un des plus médiocres membres du gouvernement.

Lui  dont le bilan symbolise le recul de l’Etat de droit, le délabrement des palais de justice, l’impunité, la vendetta populaire. Incapable d’entreprendre les reformes nécessaires et de satisfaire aux légitimes attentes des populations, lui qui a déçu plus d’un, dans sa présidence du dialogue politique inter-guinéen de juillet 2014 et récusé par l’Opposition, toujours entre deux avions aux frais de l’Etat pour s’offrir un train de vie qu’il ne rêvait même pas naguère, et qu’inspiré par la sagesse, il aurait dû normalement avoir un profil bas que de continuer à occuper,  grotesquement, l’espace médiatique en diffamant d’honnêtes personnalités qui ont fait leur preuve.  Peut-être saura-t-il répondre à l’invitation de cet adage africain qui enseigne : « Avant de médire, tourne-toi pour regarder derrière toi» !

A bon entendeur, salut le Ministre de l’Injustice, garde des Faux!
                                                                

Pour la Cellule de Communication de l’UFC

Le Directeur

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top